#Cliché n°3 : Hong-Kong, foule d’esseulés

 » Emportés par la foule qui nous traîne, nous entraîne.
Écrasés l’un contre l’autre, nous ne formons qu’un seul corps.
Et le flot sans effort nous pousse, enchaînés l’un et l’autre,
Et nous laisse tous deux, épanouis, enivrés et heureux … « 

Heureux malgré ce sentiment particulier ne pas exister au milieu de cette foule .. Pour certains, HK reste une simple étape de stop-over entre deux destinations. Pour d’autres, Hong-Kong la dynamique est synonyme d’expatriation et de développement économique.

Pour nous, elle pourrait se résumer à un fourmillement humain incessant où des tas de personnes, les yeux rivés sur leurs téléphones, se croisent, s’évitent, se percutent, se compressent … mais le tout dans un parfait équilibre, sorte de ballet humain où tout semble se dérouler naturellement.

Histoire du cliché

Alors que j’attendais Tatiana devant un centre commercial non loin du Star Ferry, icône de Hong-Kong, je me suis mis à photographier cette fresque colorée. Et puis, les passants ont continué à défiler devant moi, je continuais à déclencher et l’effet produit était, je trouve, fort sympathique.

HongKong (26)

Je suis resté là, planté devant la fresque sans que personne ne me remarque réellement et j’ai poursuivi ce genre de clichés qui illustrent, selon moi, l’ambiance de la ville : entouré par des milliers de personnes mais le sentiment unique d’être seul au monde, totalement effacé … Sorte impersonnalité souvent présente dans les mégalopoles …

Laisser nous un petit mot