Hank Burger … des burgers presque comme les autres

Avril 2014 – Aujourd’hui nous vous présentons le projet Hank Burger. Depuis quelques années, le burger a fait son apparition sur la carte de nombreux restaurants. Des établissements se sont même spécialisés dans ce plat rappelant les États-Unis, le ketchup et le steak de bœuf. Mais, ça c’était avant et sans compter la détermination d’une jeune équipe dynamique qui carbure aux végétaux.

Hankg Burger

Le QQOQCP

  • Qui ? Agnès, Alexandre, Cyril, Julie, Pierre (en photo) et Virginie
  • Quoi ? Hank Burger
  • Où ? 55 rue des Archives, 3ème arrondissement, Paris, France
  • Quand ? Inauguré en janvier 2014
  • Comment ? Cuisiner quotidiennement avec des produits frais d’origine végétale des hankburgers copieux et savoureux
  • Pourquoi ? Démontrer qu’il est possible de se nourrir vite, bon, sain, fun et végétal et combler un manque : à Paris, il n’y avait qu’un seul fast food 100% végétal quand ils ont lancé le projet

Nos questions à Hank Burger

Pour réaliser ce portrait, nous avons interrogé Pierre, l’initiateur de ce projet et le cuisinier souriant que vous rencontrerez si vous faites un tour chez Hank.

  1. Le développement durable, pour vous, en quelques mots ? Une façon logique et écologique de fonctionner
  2. En quoi pensez-vous contribuer au développement durable ? En proposant une alimentation ne reposant pas sur l’élevage des animaux car, d’un point de vue environnemental, l’élevage est le problème environnemental majeur de nos jours. Par exemple, seulement 150 L d’eau sont nécessaires pour produire un steak végétal alors que la production d’un steak de bœuf nécessite plus de 1500 L d’eau. Et ce n’est que l’un des aspects des impacts de l’élevage animal sur l’environnement. (NDTR [note de Tat et Rom] : autres impacts : déforestation, pesticides, monoculture, etc.)
  3. Quel(le) projet / action aimeriez-vous voir émerger dans votre communauté / environnement proche ? Une pizzeria végétalienne et un incubateur à projet vegan (NDTR : si c’est mots vous semblent barbares, jetez un coup d’œil à voir notre lexique du jargon végétal)
  4. Un sujet que vous aimeriez que nous traitions ? Une initiative que vous voulez nous faire découvrir ? La fabrication de fromage végétal et/ou que vous nous rameniez un produit végétal qui imite le goût des œufs
  5. Un défi pour nous ? Rencontrer Gary Yourofsky activiste américain pour les droits des animaux et très bon orateur dont l’un de ses discours est très célèbre (« Best speech ever » disponible sur Youtube)

On vous en dit plus …

À première vue, Hank ressemble à un restaurant rapide comme les autres : au menu, des burgers, à boire, du soda, et pour les becs sucrés des cookies ou des moelleux au chocolat. Mais, Hank n’est pas un fast food comme les autres.

Hank Burger Cuisine

Les hankburgers sont faits maison à partir de produits 100% d’origine végétale, ce qui ne les empêchent pas d’être forts savoureux. Les sodas sont bio et au bon goût de cola, de sureau ou de litchi. Les desserts sont quant à eux gourmands, mais sans le moindre gramme de beurre ou d’œuf … car eux aussi sont 100% végétaliens.

Naissance d’un restaurant

Mais revenons un peu en arrière, à la genèse de ce projet. En 2013, alors que le burger a retrouvé (trouvé ?) ses lettres de noblesses et que les adresses de restaurants spécialisés se multiplient à Paris et dans les grandes villes, un seul restaurant parisien propose une carte de burgers 100% végétal. Las de cela, Pierre se dit qu’il est temps de proposer au plus grand nombre des burgers savoureux, sains et plus écologiques … Hank était né.

Monter seul un restaurant atypique (car oui, en 2014, proposer une carte végétale est encore considéré comme atypique) est difficile pour ne pas dire impossible. Pierre décide donc de former une équipe dynamique dans laquelle chacun apportera ses compétences :

  • Agnès aux ressources humaines
  • Alexandre aux travaux et à l’aménagement intérieur
  • Cyril à l’informatique
  • Julie au design graphique
  • Virginie à la conception des recettes
  • Quant à Pierre, il s’occupe du reste

7 mois de travail

Le plus dur pour l’équipe a été de trouver des financements et un local. Ils ont essuyés de nombreux refus auprès des banques avant de réussir à convaincre le Crédit Coopératif de les soutenir. L’équipe de Hank a aussi fait appel au financement coopératif (via la plateforme KissKissBankBank) pour développer son projet. Et le succès fut au rendez-vous. Alors que leur objectif était de collecter 4 000 €, 123 personnes les ont soutenus à hauteur de 5 206 €.

HANK

Pour le local, ils se sont tournés vers la sous-location d’une partie d’un local commercial. Ne soyez donc pas étonné si la devanture du restaurant et aussi celle d’un institut de beauté. Mais ne vous inquiétez pas, les soins et autres massages prodigués par l’esthéticienne partageant les lieux avec Hank sont réalisés à l’étage ! Aussi, Hank Burger se trouve juste en face du musée de la Chasse et de la Nature, un comble !

Une fois le financement du projet bouclé et les clés du local en poche, Pierre et ses acolytes ont travaillé d’arrache-pied pendant 2 mois pour pouvoir ouvrir le plus rapidement possible. Le 25 janvier, soit 7 mois après les premières démarches, Pierre et son équipe conviaient leurs amis et les co-financeurs à la soirée d’inauguration.

Mais d’ailleurs, Hank, ça vient d’où et ça veut dire quoi ?

Ce nom à consonance américaine est le fruit de l’imagination de Pierre. Quand on entend Hank Burger, il est assez simple d’imaginer un Américain viril dégustant un burger bien rassasiant … oui pourquoi pas, mais un burger végétal ! Pierre a joué avec les lettres pour créer un nom court, qui reste en tête et fort de sens. Au bout d’une semaine, HANK était né : Have A Nice Karma.

Éco-responsabilité

Hank Burger Paris

Au-delà de l’aspect alimentaire, Hank est un projet qui se veut éco-responsable et dont rien n’a été laissé au hasard :

  • de l’assiette au ménage, l’ensemble des produits utilisés sont écologiques, non testés sur les animaux et sans matière d’origine animale
  • le mobilier a été conçu à partir de palettes de récupération en bois
  • les emballages sont principalement issus de matériaux recyclés et biodégradables
  • les déchets du restaurant sont triés et l’équipe est prête à la mise en place du compost parisien
  • l’ensemble des logiciels utilisés (site internet, encaissement, domotique, etc.) dont des logiciels libres de droit

Notre point de vue

Difficile d’être objectifs … Pour mes 27 ans, Romain m’a offert un cadeau qui sort de l’ordinaire : il a co-financé en notre nom le restaurant.

Petit mais convivial, Hank est le genre d’endroit que nous aimons fréquenter pour une pause déjeuner rapide. Côté nourriture, rien à dire. Les burgers sont vraiment très bon (Rom a une préférence pour Tata Monique alors que j’ai été conquise par le Petit Nerveux) et les cookies gourmands à souhait. Et pour ceux qui surveillent leur ligne, les burgers sont beaucoup moins caloriques que leurs homologues à base de viande et de fromage et les frites sont peu grasses car cuites au four.

Toutefois, il y a une chose qui nous chagrine : les emballages. En effet, alors qu’il est possible de consommer sur place, les plats sont servis dans des emballages jetables. Certes, ils sont réduits au minimum, mais ils n’en constituent pas moins un déchet évitable. À quand de la vaisselle réutilisable pour les clients qui déjeunent sur place ?

En tout cas, végéta*iens ou non, nous ne pouvons que vous inciter à tester les « hankburgers » quand vous serez de passage dans le Marais.

Nous remercions Pierre pour le temps qu’il nous a consacré. Si vous souhaitez en savoir plus sur ces burgers, rendez-vous sur Hank Burger !

Dites-nous, existent-ils des restaurants de ce genre là où vous vivez ?

Ce portrait vous a plu ? Vous souhaitez que l’on interview une personne menant un projet en lien avec le développement durable ?  N’hésitez pas à nous laisser des commentaires, nous sommes à votre écoute !

Visuels Hank et Vadrouille et Tambouille Durables

2 commentaires

  • mag dit :

    à Madranges???:) pas de lieux pour se restaurer!pas de resto comme celui-ci que je connaisse dans le coin…une idée à développer à votre retour?

  • Vadrouille et Tambouille dit :

    🙂 Un peu petit quand même Madranges 🙂

Laisser nous un petit mot