Grotte à Khao Sok

Après cette visite râtée de Sukhothai, nous retournons à Bangkok pour prendre (encore une fois) un bus de nuit vers le parc national de Khao Sok, considéré comme un Jurassic Park local …

Parc national de Khao Sok

Pour atteindre le parc, nous quittons Bangkok vers 20h pour nous rendre à Surat Thani.

Thailande_KhaoSokNationalPark (17)

La fine équipe dans le bus

Puis, de bon matin (4 ou 5 heures), arrivés à notre première destination, nous « charterisons » un transport avec des Allemands pour le parc national de Khao Sok. Nous soupçonnons notre chauffeur d’être un chauffeur de « bus » local qui fait des extras le matin. Il ne sait clairement pas où aller et nous passons presque 1h à trouver la bonne route.

Thailande_KhaoSokNationalPark (17)

En arrivant, notre chambre familiale est encore occupée … en même temps, il n’est que 7 heures du mat’ !

Nous en profitons donc pour prendre un petit-déjeuner, jouer un peu aux cartes et faire le tour des agences du village qui proposent au choix :

  • « jungle trek » de nuit
  • bateau sur un lac et visite d’une grotte
  • balade à la recherche de la rafflésie

RafflésieLa rafflésie ou rafflesia est une plante parasite des régions tropicales. Elle est surtout connue pour être la fleur simple la plus grande du monde végétal !

Après réflexion et négociations, nous optons pour le tour au lac avec visite d’une grotte. Pourquoi ? C’est assez simple physiquement et « rigolo ». La balade à la recherche des rafflésie nous tentait bien aussi, mais celles-ci ne sont pas en fleur en ce moment. Il n’est possible de voir que des fleurs mortes. Quant au « jungle trek », il s’agit d’une balade nocturne dans la forêt pour espérer apercevoir … des lézards et des chauve-souris ! Intéressant, mais on peut les voir depuis notre jardin. Ca sera donc lac !

Mais avant ça, c’est apéro retrouvailles !

Thailande_KhaoSokNationalPark (17)

Premier verre de vin depuis … l’Italie !

Visite « spéciale » des grottes

Après une bonne nuit de repos, nous partons pour le lac du parc national Khao Sok (plus d’une heure de minibus d’où nous sommes) et faisons un arrêt au marché local.

Thailande_KhaoSokNationalPark (17)

Thailande_KhaoSokNationalPark (17)

Le parc a été agrandi pour intégrer un lac artificiel (le lac Chiao Lan – 162 km²) quand le barrage de Ratchaprapha a été construit. Une vallée a été inondée, mais, nous devons avouer qu’au delà de l’impact environnemental de cette construction, les Thaïs ont su valoriser le lac et préservent dorénavant la nature qui l’entoure.

Thailande_KhaoSokNationalPark (17)

Thailande_KhaoSokNationalPark (17)

Le lac, bien qu’artificiel, est impressionnant et vraiment joli. Après le Laos, le Vietnam et la Birmanie, nous sommes à nouveau entourés par des pics karstiques dont nous ne nous lassons pas.

Notre premier arrêt est une sorte de « station balnéaire » où il est possible de passer la nuit (ça doit être fort agréable) et de faire du kayak (deux kayak pour plus de 100 personnes). Nous ne perdons pas de temps et nous nous jetons à l’eau !

Thailande_KhaoSokNationalPark (17)

Ensuite, après le repas, nous partons comme prévu pour la visite de la grotte. Cette dernière est traversée par une rivière qu’il nous faut suivre à l’intérieur de la grotte. Nous allons donc être mouillés ! Comme nous traversons la grotte, nous entrons et sortons par deux endroits différents. Afin de ne pas mouiller nos vêtements (mais à quoi servent ceux de rechange que nous avons pris ?), notre guide nous demande de nous mettre en maillot de bain et de laisser nos affaires à la sortie de la grotte (nous commençons par la sortie car le chemin y est plus étroit, nous préférons marcher vers l’espace le plus large). Nous récupèrerons nos vêtements au retour, après 20 minutes de marche. Sur le moment, nous ne nous posons pas de question.

La visite de la grotte est bien sympathique : nous déambulons dans l’obscurité dans le lit de la rivière dont l’eau est fraîche. Nous sommes parfois immergés jusqu’au épaule, mais tout le monde apprécie cette expérience. Nous apercevons araignées et chauve-souris (mieux que le jungle trek » !) ainsi que des poissons particuliers. Une fois dans la partie « sèche » de la grotte, nous commençons à croiser des groupes qui traverse cette dernière dans le sens inverse du nôtre. Ils sont vêtus, mais nous imaginons qu’ils vont se mettre en maillot quand ils vont arriver à la rivière.

A la sortie, Tatiana chute (je ne sais toujours pas comment elle a fait … message perso), mais sans gros dégâts !

Thailande_KhaoSokNationalPark (17)

Nous sortons enfin de la grotte (toujours en maillot) et nous croisons un tas de groupes qui, eux, sont habillés normalement … Notre guide ne cesse de rigoler et de taper dans la main de tous les autres guides qui, les yeux rivés sur les filles, sont ravis de nous croiser … C’est alors que nous comprenons que notre guide a faire un pari avec ses collègues : faire marcher son groupe en maillot ! Et d’un coup, la marche devient beaucoup moins drôle car les filles sont hyper mal à l’aise (elles représentent 80% du groupe et ont toutes la vingtaines). Elles sont mal à l’aise pas parce qu’elles sont en maillot de bain, elles sont mal à l’aise car les Thaïs sont pudiques et que s’exhiber ainsi est perçu comme irrespectueux. De plus, elles se sentent comme des bouts de viande qui se font reluquer et critiquer par tous les groupes …

Nous aurons la confirmation du pari quand nous verrons notre guide montrer des photos des filles (prises en cachette) à ses amis … Vraiment malsain !

Néanmoins, au-delà de cet aspect, nous avons adoré la visite et la balade en bateau sur le lac.

Thailande_KhaoSokNationalPark (17)

Cette visite rattrape largement celle de Sukhothai et annonce surtout la suite … les îles du Sud de la Thaïlande !

5 commentaires

  • Anaïs dit :

    C’était un petit coquin votre guide dis donc ! 🙂

  • Alban dit :

    Du coup Tatiana, ça me rassure si tu es en Thaïlande, tu n’es pas au Népal alors qu’il y a eu ce catastrophique tremblement de terre !

  • Alban dit :

    Sinon je devais envoyer des photos a Tatiana, des népalais qui coulaient des ustensiles en métal dans la montagne.. je fais comment pour vous envoyer les photos ? si vous avez une adresse email ?

  • Vadrouille et Tambouille dit :

    Les articles sont décalés de plusieurs mois. Tatiana est encore à Katmandou. Elle va bien et essaye de quitter le pays

  • Vadrouille et Tambouille dit :

    L’adresse mail du blog est la suivante : vadrouilleettambouille@gmail.com

Laisser nous un petit mot