Cimalp, des vêtements techniques au look sympa

Après avoir lu de très bonnes choses sur les produits Cimalp, les avoir vu en magasin et pris connaissance de leurs engagements, nous avons décidé de contacter cette marque afin d’en devenir « ambassadeurs ». Notre demande ayant été acceptée, nous sommes ravis de compter Cimalp parmi nos partenaires et nous aurons le plaisir de partager avec vous notre avis sur certains vêtements. En attendant, voici une petite présentation de la marque et des produits que nous avons choisi d’emporter avec nous.

Une marque française et familiale

Créé en 1964, Cimalp est une marque française (de la Drôme) plaçant le confort au cœur de la conception de ces produits, qu’ils soient destinés au grand public ou aux professionnels de la montagne. Parce que Cimalp s’engage à concevoir des produits de qualité, l’entreprise teste et fait tester l’ensemble de sa gamme sur le terrain par des guides de haute montagne. La marque est aussi très à l’écoute des retours de ses clients afin d’améliorer autant que possible la qualité de ses vêtements.

Des engagements pour un textile durable et de qualité

À l’ère du fast fashion, Cimalp œuvre pour accroître la durée de vie de ses produits et milite contre l’obsolescence programmée en sélectionnant des matières premières de qualité et en misant sur des process de production concevant des produits résistants dans le temps. Enfin, pour Cimalp, un vêtement peut avoir plusieurs vies : sur simple envoi ils réparent les vêtements qui en auraient besoin d’un coup de jeune, même les plus anciens ! Vous commencez à nous connaître et comprenez donc pourquoi nous nous sommes tournés vers cette marque.

Nos vêtements

Cimalp nepal langtang

Le choix de Romain

 

Romain a choisi d’emporter dans son sac à dos le pantalon Arnold, le short Aldo et la veste softshell Carbon (pour en savoir plus sur le reste de l’équipement de Romain).

Mon choix

Pour ma part, je pars avec la chemise Alicante, la polaire Warmit et le sous-pull en laine de mérinos (pour en savoir plus sur le reste de mon équipement).

Respirante et bien coupée*, la chemise Alicante est sensée repousser les moustiques grâce à la chitine contenu dans les fibres de son tissu. Je n’avais pas bien lu la description du produit et c’est quand je l’ai reçu que je me suis rendue compte que la chitine était produite à partir de carapaces de crustacés … Du coup, j’ai hésité à la renvoyer. – minute végé de Tat on – Puis, je me suis dis que je préférais un anti-moustique naturel, même si produit à partir de matière animale, plutôt qu’un anti-moustique de synthèse, sans doute plus nocif pour l’environnement et pour moi, testé sur les animaux avant sa mise sur le marché … – minute végé de Tat off –.

*une chemise bien coupée est, pour moi, une chemise qui couvre mes bras jusqu’aux poignets (comme j’ai de grands bras, j’ai du mal à trouver des hauts dont les manches sont suffisamment longues) sans être trop large « au corps ».

Cimalp Tatras Pologne Slovaquie

Trouver une polaire légère, chaude et qui ne fait pas cueilleur de champignons du dimanche … c’est pas facile ! En acheter une en ligne, sans l’essayer, ça ne l’est pas non plus. Quant j’ai vu la polaire Warmit sur le site de Cimalp, j’ai un peu hésité avant de la commander car je ne la trouvais pas très « stylé » en photo. Mais, en ouvrant mon colis, j’ai été agréablement surprise. En plus de répondre à mes attentes en terme de légèreté, de rapidité de séchage et de chaleur, elle est discrète et reste assez féminine (pour une polaire, hein, je ne vous dit pas qu’elle serait élégante avec une robe du soir). Comme elle est toute fine, je peux faire l’oignon avec un t-shirt en laine sans être engoncée dans ma softshell (lisez l’article de Romain sur le système trois couches).

Petit pull taillant, selon moi, un peu grand pour être porté comme sous-vêtement (j’ai pris une taille S et il est un peu ample), le sous-pull en laine de mérinos a trouvé une place de choix dans mon sac. À la ville, avant le départ, il a remplacé mes hoodies que j’aime bien porter le week-end ou quand je suis en Creuse. En voyage, il me tiendra chaud en soirée ou en hiver tout en étant vraiment joli. Côté « style », c’est l’article que je préfère de tout mon équipement.

Pour en savoir plus, visitez le site de Cimalp, vêtements  outdoor.

source photo à la une : La Voix du Nord

Laisser nous un petit mot