GR30 entre volcans et lacs d’Auvergne

Juillet 2015 – Qui dit été, dit randonnée ! Alors nous avons ressorti nos chaussures et remis nos sacs sur le dos pour partir sur les sentiers de grande randonnée d’Auvergne. Nous nous sommes concoctés notre propre itinéraire entre le GR30 des lacs et le GR4 des volcans, le tout avec notre tente de randonnée cette fois-ci.

GR30, randonnée des lacs d’Auvergne

Bien entendu, en Auvergne, il est impossible de passer à côté de la chaîne des Puys*. Mais, il est aussi intéressant de découvrir ces volcans par le biais de différents lacs, souvent formés dans d’anciens cratères de volcans.

Puy et volcans d'Auvergne

Qu’est-ce qu’un Puy ?Le puy est un terme en lien avec la toponymie du lieu. Dans le Centre et le Sud de la France, ce terme désigne en effet un lieu élevé, un sommet montagneux ou une colline. En Auvergne, ces puys sont principalement d’origine volcanique.

C’est pourquoi nous avons donc choisi d’effectuer la grande randonnée ou le trek dit du GR30. Ce dernier est une boucle d’environ 190 kilomètres qui traverse trois grandes régions volcaniques d’Auvergne :

  • les Monts-Dore
  • la chaîne des Puys
  • le Cézallier

Si vous voulez en savoir plus sur nos étapes, vous trouverez tout cela en fin d’article.

Des lacs, des églises et du fromage …

Après avoir acheté nos provisions à La Bourboule, nous attaquons directement par une montée coriace pour arriver sur le plateau proche du Puy Gros. Bien que venteux, le paysage vaut le détour et nous rappelle étrangement les steppes de Mongolie.

Puy Gros, plateau et steppe de Mongolie

Puy Gros, plateau et steppe de Mongolie

Nous poursuivons sur la crêtes avant de traverser le plateau à travers au milieu des vaches et des moutons de la région. Nous redescendons rapidement vers le premier lac : le lac de Guéry, d’origine glaciaire.

Vaches d'Auvergne

Vaches d'Auvergne

GR30 lac d'Auvergne

Intense, cette première journée est ponctuée de belles ascensions et de descentes qui ne sont pas tendres avec nos genoux. Globalement très beau, le paysage est par moment gâché comme lorsque nous longeons une forêt de résineux coincés entre les arbres et un barbelé (l’accès à la forêt étant interdit aux randonneurs) …

En fin d’après-midi alors que la météo se gâte, nous arrivons enfin au lac de Servières autour duquel sont installés de petits chalets. La zone étant déserte, nous en profitons pour planter notre tente à quelques mètres de la terrasse couverte d’un chalet pour nous y abriter si la pluie décide de s’intensifier. Quelle bonne idée !

Lac de Guéry

Le lendemain, la météo est maussade. Ce qui ne facilite pas la reprise de la marche d’autant plus que nous ne sommes pas des plus reposés (dormir sous une tente sans matelas n’est guère confortable …). Mais nous poursuivons à travers les champs et les collines pour arriver détrempés à Orcival.

Village encastré dans les monts, est réputé pour ses maisons à l’andésite et aux lauzes ainsi que pour sa basilique romane. Cette dernière est considérée comme la perle des Monts Dore, joyau de l’art roman auvergnat. En raison d’une météo catastrophique, nous décidons de faire halte et de nous prendre une chambre dans le refuge de la ville.

C’est l’occasion pour nous de découvrir la basilique. Elle abrite une statue de la Vierge à l’Enfant très vénérée et fait même l’objet de pèlerinages. Chanceux, nous profitons d’une visite guidée et très détaillée de l’édifice qui nous permet d’en apprendre beaucoup sur le XXIIème siècle, sur l’architecture romane et sur le christianisme en général.

Basilique romane d'Orcival

Basilique romane d'Orcival

Le lendemain, le soleil est au rendez-vous

Basilique romane d'Orcival

Nous ne pouvions pas randonner en Auvergne sans goûter à l’un des fromages le plus célèbre de la région :  le St Nectaire fermier. Protégés par nos poncho, nous nous dirigeons vers une ferme du village où une agricultrice mal lunée nous vend un bout de fromage. Fort heureusement, la saveur du fromage n’est pas proportionnelle à sa sympathie. Au menu du soir : lentilles du Puy, pesto d’orties et toast au St Nectaire.

Le lendemain, bien reposés, nous reprenons nos sacs à dos et repartons sur les chemins du GR30. Ce dernier va nous menait à travers d’autres champs, collines, villages et lacs comme celui de la Cassière ou d’Aydat … Mais, nous vous l’avouons, la météo étant peu clémente et les lacs n’étant pas vraiment idylliques, nous commençons à réfléchir à un plan B.

Nous retrouvons des amis avec lesquels nous marchons jusqu’au château de Murol tout en mangeant un sandwich au fromage de Salers (je poursuis ma découverte des fromages locaux) avant de nous rendre ensemble à St Nectaire (en voiture) pour y découvrir une autre perle de l’architecture romane. Nos amis nous déposent à Besse où nous goûtons la brioche de tome, mangeons une pizza avant de dormir sur la pelouse du stade de foot (matelas végétal).

Chateau de Murol

Saint Nectaire

Brioche de tome d'Auvergne

Saint Nectaire fermier

Fromages d’AuvergnePour ceux qui aiment le fromage, les fromages d’Auvergne bénéficient de l’AOP sont le Cantal, le Saint-nectaire, la Fourme d’Ambert, le Bleu d’Auvergne et le Salers.

Notre périple reprend sous la grisaille et le brouillard en direction du lac Pavin et c’est ici que nous décidons de bifurquer vers le GR4a pour nous rendre à Super Besse. Le chemin traverse une forêt où les framboisiers prolifèrent. Tatiana se goinfre littéralement de ces petites baies.

La météo et la faible visibilité attaquent notre moral … Nous décidons tout de même de planter notre tente au pied des pistes de Super Besse.

Bons plansSi comme nous vous campez, faites un tour au RDC du bâtiment de l’Office du tourisme. Vous aurez l’agréable surprise d’y trouver une douche chaude ! Aussi, si vous comptez vous rendre au Mont Dore par les pistes, quittez Super Besse avant 15h pour dormir légèrement plus haut que la station. Vous y trouverez des coins plats et abrités du vent.

… et des volcans avec le Puy de Sancy

Après notre nuit sous les télésiège, au réveil, le soleil nous fait l’honneur de sa présence. Nous attaquons donc la montée, raide, jusqu’au sommet des pistes.

GR vers le Puy de Sancy

Enfin, nous retrouvons la motivation dans l’effort car le paysage de montagnes (et le soleil, il faut l’avouer) nous séduit plus que celui des pâtures et des lacs … Là-haut, au milieu des plans de gentiane, nous nous laissons subjugués par les panoramas et le ciel bleu qui s’offrent à nous.

GR30 et GR4, volcans d'Auvergne et Puy de Sancy

GR30 et GR4, volcans d'Auvergne et Puy de Sancy

GR30 et GR4, volcans d'Auvergne et Puy de Sancy

GR30 et GR4, volcans d'Auvergne et Puy de Sancy

Voilà ce que nous sommes venus chercher en Auvergne : les volcans ! Nous poursuivons en randonnant sur les flancs, en apercevant un berger et son troupeau de moutons juste avant d’attaquer la montée jusqu’au Puy de Sancy.

GR30 et GR4, volcans d'Auvergne et Puy de Sancy

GR30 et GR4, volcans d'Auvergne et Puy de Sancy

Montée finale du Puy de Sancy

GR30 et GR4, volcans d'Auvergne et Puy de Sancy

GR30 et GR4, volcans d'Auvergne et Puy de Sancy

Berger et moutons d'Auvergne

Puy de Sancy

La montée est bien raide surtout après les quelques centaines de mètres de dénivelé déjà avalés. Alors que nous étions presque seuls au monde jusque là, nous découvrons l’autre versant du plus haut sommet du Massif central … des hordes de touristes en tongs débarquent en téléphérique depuis la vallée avant d’emprunter les escaliers en bois qui mènent au sommet. Quelle déception !

Bien que cela puisse donner l’occasion à un plus grand nombre de personnes de découvrir le sommet du Puy de Sancy, c’est pour nous une aberration et un ravage de l’environnement au bénéfice du touriste fainéant … Nous redescendons par les crêtes où nous sommes de nouveau presque seuls jusqu’au Mont Dore où nous décidons d’arrêter notre randonnée, la météo retournant aux nuages et à la pluie.

GR30 et GR4, volcans d'Auvergne et Puy de Sancy

Sacrée descente ! Suivez le petit chemin …

Avez-vous déjà randonner en Auvergne ? Qu’avez-vous aimé ? Etes-vous amateurs des fromages d’Auvergne ou de la Gentiane ? Dites-nous tout !

1 commentaire

  • mag dit :

    on nous a parlé du lac de guéry quand on est allé à la bourboule mais on n’a pas eu l’occasion d’y aller avec la météo pourrie

Laisser nous un petit mot