Pays basque français : plage, piment et randonnée

Juin 2016 -Cela faisait un moment que nous souhaitions découvrir le Pays-Basque français et c’est fait ! Le temps d’une semaine, nous sommes partis dans le Labourd proche de l’océan Atlantique. Au programme de ce week-end entre amis : plages d’Anglet, piment d’Espelette, randonnée à la Rhune et visite de Bayonne et Biarritz.

Anglet et ses plages

Encastrée entre Biarritz et Bayonne, la ville d’Anglet est surtout connue pour ses plages. Environ 4.5 kilomètres de sable divisés en pas moins de 11 plages. Chacune d’entre elles a sa petite spécificité : « urbaine », « tendance », « sauvage » et j’en passe.

Sur la plage d'Anglet

Anglet était notre point de chute. Nous en avons profité pour faire du vélo dans la pinède, flâner sur la plage, déguster quelques spécialités locales et s’affronter (ou se transformer) entre amis aux jeux de société.

Fromage Ossau Iraty sur le marché d'Anglet

Piment d’Espelette

Un séjour dans le Pays-Basque ne pouvait pas être complet sans une dégustation du fameux piment d’Espelette. Ni une, ni deux, nous nous rendons dans le petit village d’Espelette (ça ne s’invente pas).

Anglet, syndicat du piment d'Espelette

Nous déambulons dans les rues d’Espelette avec ses maisons typiques basques, notamment la maison labourdine d’un blanc et rouge caractéristiques. Nous sommes surtout ici pour découvrir le célèbre piment et pour cela nous nous rendons à l’Atelier du Piment d’Espelette.

Maison labourdine à Espelette

Piment séché d'Espelette

Après un petit tour dans l’exploitation pour découvrir les plantations et le processus de transformation du piment, nous avons le droit à une dégustation. Confiture de piment, tapas à la basquaise, chocolat au piment, le piment d’Espelette sous toutes ses formes.

Plantation de piments d'Espelette

Monnaie localeA Espelette, il est possible de participer à l’économie locale en utilisant la monnaie locale : l’Eusko.

Randonnée de la Rhune

Assez mangé, place à la randonnée. Nous partons pour l’ascension du point culminant de la côte basque, la Rhune (Larrun en basque). Bon certes, elle ne s’élève qu’à 905 m d’altitude. Mais, la marche prévue est de 11 kilomètres pour une durée 4 heures environ.

Sentier de l'ascension de la Rhune

Chapelle sur la route vers la Rhune

Le début du sentier est très caillouteux. Une fois l’embranchement passé, nous nous retrouvons sur le plateau de Miramar. De là, la vue est magnifique sur la côté Atlantique. La Rhune est réputée pour être un lieu de bergeries (cayolars). Et il n’est pas rare d’y croiser brebis et pottoks, ces poneys typiques du Pays basque dans les Pyrénées.

Jeune pottok du Pays Basque

Cheval pottok entre Espagne et France

Au sommet (oui sous l’antenne en fait), la vue est splendide. D’un côté, se trouvent côte basque et océan Atlantique. De l’autre, la vue donne sur la chaîne de montagnes des Pyrénées et l’Espagne. En tout cas, cela nous a drôlement donné envie de faire le célèbre GR11 qui traverse l’ensemble de cette chaîne !

Sommet de la Rhune

Bayonne et Biarritz

Nous finissons notre séjour avec la visite de Biarritz et de Bayonne. Avant la balade dans la ville de Biarritz, nous avons été dans un pub irlandais. Pourquoi ? Pour donner de la voix face aux irlandais, Euro de football oblige ! Après ça, petite balade victorieuse au bord de l’océan.

Hotel de Biarritz et vue sur l'océan

Phare de Biarritz

Balade au bord de l'océan Atlantique

Rocher de la Vierge à Biarritz

Bien entendu, pour certains Biarritz et Bayonne riment avec feria d’été. Pour d’autres, c’est plutôt le rugby. Pour nous, nous retiendrons de ces deux villes très différentes :

  • Biarritz, station balnéaire classique avec son casino, son architecture variée, son phare, son rocher de la Vierge et sa vue sur l’océan
  • Bayonne, ancienne ville fortifiée avec sa cathédrale Sainte-Marie, ses ruelles charmantes et ses échoppes de charcuterie locale

Cathédrale Sainte Marie de Bayonne

Charcuterie du Pays Base avec son jambon de Bayonne

Ramuntcho de Pierre Loty, icone du Pays Basque

Lecture basquePour s’immerger dans le pays basque, il semble intéressant de lire « Ramuntcho » de Pierre Loty.

 Avez-vous déjà visité le Pays basque français ? Quels sont vos coups de cœur ?

Laisser nous un petit mot