Séjour en Charente Maritime : La Tremblade, huitres, citadelle de Brouage

Aout 2019 – Quelques jours en Charente-Maritime autour de La Tremblade, une première pour moi. J’y découvre la pinède, les huitres de Marennes Oléron, l’île d’Aix et l’ancienne citadelle de Brouage. Une semaine de vacances reposante aux allures de pays nordiques …

La Tremblade et ses cabanes colorées

Après une arrivée à Royan, je me retrouve très rapidement dans la ville de La Tremblade considérée comme la destination nature du coin. Ni une, ni deux, je pars découvrir le port ostréicole de La Grève avec ses cabanes colorées.

Cabane colorée de la Tremblade Cabane ostréiculteur de Marennes
Maison pour huitres de Charente Cabane huitre de la Grève

Je n’ai jamais été en Scandinavie ou en Islande mais je m’imagine dans ces contrées lointaines. En effet, l’atmosphère est très particulière. Le ciel est très sombre et contraste fortement avec les cabanes colorées. L’ambiance est calme et seul le bruit des plates brisent ce silence.

Ostréiculteur de Marennes sur sa plate

PlateLa plate est, de nos jours, une barge à fond plat utilisée par les ostréiculteurs pour le transport des poches d’huîtres.

L’odeur iodée et les tas d’huîtres me donnent envie d’aller visiter la Cité de l’Huître à Marennes. Je vous recommande vivement cette visite pour en apprendre sur ce mollusque marin. Moi qui n’y connaissait rien et qui n’avait goûté qu’une seule fois à une huître, j’avais tout à découvrir.

J’apprends ainsi que l’huître originelle appelée « huitre plate » n’est plus celle cultivée en France. En effet, l’introduction malheureuse d’huîtres portugaises a décimé les huitres françaises. Cependant, vers 1970, ces dernières connaissent une epizootie et il est donc nécessaire d’introduire les huîtres creuses japonaises actuellement cultivées. L’huître est un vrai exemple de mondialisation !

Poches d'huitres de Charente

Huitres fines de claire

EpizootieMaladie touchant une espèce ou un groupe d’espèces dans une région donnée.

Assez de culture, je pars sur la plage pour apercevoir le phare de la Coubre. A la limite de La Tremblade et des Mathes, il est le plus haut phare de la côte charentaise et est le premier phare français construit entièrement en béton. Je prends le temps de le visiter de l’intérieur pour admirer les 7 500 carreaux d’opaline bleue et le magnifique escalier métallique réalisé selon des plans de Gustave Eiffel.

Phare de la Coubre proche de La Tremblade

Escalier métallique du phare de la Coubre

Virée à l’île d’Aix

Ce ne sera pas l’île d’Oléron, ni l’île Madame, ni l’île de mais bien l’île d’Aix ! A l’Ouest de la pointe de la Fumée, je prends le ferry de bon matin pour me rendre sur l’île … autant dire que je ne suis pas le seul à avoir eu cette idée. Avec ces 1,9 km2, l’île me semble quand même saturée de touristes comme moi.

Plage de l'île d'Aix

File et cabane pour huitres

Je ne vais pas trop m’attarder sur cette visite car la foule a eu raison de ma motivation. J’ai quand même fait le tour de l’île à pieds pour découvrir le fort Liédot, le fort de la Rade et aussi le phare de l’île d’Aix. Bizarrement celui-ci est nommé LE phare alors qu’il est composé de deux tours !

Double tour du phare de l'ile d'Aix

La première tour (à droite) est construite en 1840 alors que la seconde (à gauche) date de 1889. Les deux tours font exactement la même hauteur, à savoir 25,3 mètres et sont un exemple atypique de feux à secteurs.

Pardi, j’allais oublié le plus important. Depuis la plage, il est possible d’apercevoir au loin le célèbre Fort Boyard !

Fort Boyard en Charente Maritime

Cette fortification servait initialement à protéger la rade, l’embouchure de la Charente et surtout le grand arsenal de Rochefort. Mais, quelques années après sa construction, elle est rapidement transformée en prison. Ce « fort de l’inutile » est maintenant connu pour abriter le jeu télévisé du même nom, sacrée reconversion !

Découverte de la citadelle de Brouage

Encore un des plus beaux villages de France ! Décidément, il y en a partout en France … à croire que la France elle-même est un immense beau village. Assez polémiqué !

En allant vers Brouage, je me crois maintenant en Écosse en croisant des vaches type Highlands, cette race bovine très jolie par ailleurs.

Vache Highland dans les marais

Vache écossaise vers Brouage

Étrange sensation que l’approche vers la citadelle de Brouage. En effet, cette étoile de pierre se trouve posée au milieu de marais entre Rochefort et l’île d’Oléron. Initialement, cette cité était bordée par l’océan ! A l’époque, elle fut même l’un des ports les plus importants de la côte atlantique et était la capitale européenne … du sel ! Que de changements depuis cette époque à cause de l’envasement …

Remparts de Brouage

Tour de la citadelle de Brouage

Eglise en bois de Brouage

Néanmoins, les petites ruelles sont sympathiques et l’architecture militaire à la Vauban reste impressionnante. Le temps de prendre un petite verre en terrasse et les vacances sont déjà terminées.

Et vous quels sont vos coups de cœur en Charente-Maritime ?

Laisser nous un petit mot