Le lac Baïkal et son trail

Après avoir rencontré l’équipe du Great Baikal Trail, nous décidons de nous rendre sur l’un des nombreux trails créés par l’équipe et les volontaires. Le trail fait 24 kms et relie Listvyanka à Bolshie Koty. Nous voilà donc partis en bus vers Listvyanka, sur les bords du lac Baïkal.

Lac Baïkal, un peu d’histoire-géo

Le lac Baïkal, c’est :

  • un carrefour de 336 rivières et ruisseaux
  • la plus grand réserve d’eau douce liquide de surface au Monde (environ 20%)
  • le plus profond lac du monde (1 700 m)
  • le plus ancien lac du monde (25 millions d’années)
  • les « Galápagos de la Russie » pour sa faune aquatique exceptionnelle
  • un lac d’une longueur de 636 km
  • une eau transparence offrant une visibilité exceptionnelle (jusqu’à 40 mètres)
  • la séparation entre la région d’Irkoutsk (ouest) et la république de Bouriatie (est)
  • un lac sacré pour les Bouriates
  • la « Perle de Sibérie »
  • un site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1996
  • et encore beaucoup de merveilles à découvrir !

Les Bouriates sont issus de populations chamanistes indigènes et de nomades en provenance de Mongolie. Pour ce peuple, le lac Baïkal est sacré d’où la présence de nombreux lieux chamanistes autour de celui-ci.

Notre randonnée au lac Baïkal

GreatBaikalTrail (5)

Pour notre première escapade au lac, nous avons décidé de randonner sur l’un des nombreux trails créés par le Great Baïkal Trail (dont nous ferons le portrait prochainement). Celui-ci nous a mené de Listvyanka (au sud-est du lac) vers Bolchié Koty.

GreatBaikalTrail (10)

Pour nous rendre au point de départ du trail, nous n’avons pas d’autre choix que de prendre le bus. N’ayant pas mis de réveil, nous arrivons à Listvyanka vers midi ! En plein soleil ! Nous apprenons que pour revenir de Bolchié Koty, il n’y a qu’une seule solution : un ferry dont le dernier est à 18h. Problème : la randonnée fait 24 kms et il faut prévoir entre 5 et 8 heures de marche. C’est donc parti au pas de course !

Premier obstacle : la montée sévère !

GreatBaikalTrail (9)

Tatiana voit des petite étoiles et demande à s’arrêter plein de fois (nous n’avions pas assez mangé au petit-déjeuner) ! Je dois utiliser le sifflet de mon Opinel pour la retrouver et l’entendre gémir loin derrière. Elle ralentit notre ascension ! Après une petite pause « fruits secs et noix en tout genre », nous reprenons notre marche.

Nous nous enfonçons un peu plus dans la forêt sans apercevoir le lac. Le trail est dans un état très naturel ce qui le rend fort agréable à parcourir. Après 2h de marche, nous apercevons enfin les plages du Baïkal !

GreatBaikalTrail (8)

Nous accélérons le pas et là, Tatiana (qui aime marcher que sur le plat) mène la cadence ! Nous galopons sur le bord du lac entre petit sentier dans les bois, falaises, plages de sable, etc. Le lac ressemble à une mer, c’est assez extraordinaire. L’eau translucide et le petit clapotis des vagues nous accompagne tout au long de cette marche ! Les heures défilent : 15h, 16h et toujours pas de village à l’horizon … Nous accélérons !

GreatBaikalTrail (7)

Il est 17h et nous apercevons enfin le village final, ouf ! Un dernier effort et nous arrivons sur le ponton du ferry aux alentours de 17h30. Le retour s’effectue en 30 min à bord d’un « hydrojet », une sorte de bateau qui surfe sur l’eau.

Nous revoici sur la terre ferme, Tatiana a malheureusement oublié sa gourde à bord du bateau et ne s’en aperçoit qu’au moment où il lève l’ancre. Il est 18h30 et notre bus pour Irkoutsk est à 20h. Nous attendons tranquillement assis sur un banc que le temps passe. Avant notre départ, une chose étrange attire mon attention.

GreatBaikalTrail (4)

Que regarde-t-il ?

GreatBaikalTrail (3)

Oui, un ours qui doit être « détenu » par quelqu’un se trouve sur une terrasse de café ! Enfin, bref, tout est normal, c’est la Russie semble-t-il !

Nous retournons à Irkoutsk pour une dernière nuit avant notre départ, le lendemain matin, pour l’île d’Olkhon.

Pour découvrir d’autres très belles photos du Lac Baïkal et de sa région, faites un tour sur le site Trésors du monde.

5 commentaires

Laisser nous un petit mot