Quoi de beau en Août 2014 ?

Bon après la Russie, voici l’heure du bilan du mois d’août 2014 que nous avons passé presque intégralement en Mongolie. Un mois rempli de rebondissements, d’attente, de longues heures dans les transports, de repas à base de mouton/pâtes/patates/carottes, de paysages magnifiques et de rencontres sympathiques.

En Russie, notre voyage avait été plutôt simple car rythmé par nos arrêts le long de la ligne du Transsibérien. En Mongolie, un tout autre programme nous attendait !

Nous voulions visiter par nous-mêmes l’ensemble de ce pays, mais sans équipements de camping et sans guide de voyage, cela est très difficile ! Le pays se parcourt essentiellement en « tours organisés » soit par agences soit directement par les nombreuses auberges de jeunesse présentes dans la capitale. En août, nous avons donc vécu nos premières galères d’organisation … cela fait toutefois parti de l’aventure et renforce notre expérience de voyageurs au long cours ! C’est en forgeant qu’on devient forgeron, non ?

Bon allez, place au bilan !

Pour chaque pays traversé, un mot ou un adjectif

T : Mongolie, immensité rurale

R : Mongolie, des steppes en veux-tu, en voilà !

mongolie steppes

Visite(s) préférée(s) du mois

T : Même si ce n’est pas réellement une visite, j’ai beaucoup apprécié assister à la représentation de la troupe du « Mongolian National Song and Dance Academic Ensemble », un spectacle de danses, de chants et de musiques traditionnels mongols

R : Le musée national sur l’histoire du pays, la visite d’Erdene Zuu (à Kharkhorin / Karakorum) et la découverte des dunes du semi-Gobi

mongolie erdene zuu temple monastere

Meilleur(s) souvenir(s)

T : Les jolies rencontres que nous avons faites et simplement contempler les paysages de ce beau pays

R : Nos rencontres avec François, le Belge, Nekane, l’Espagnole basque et toutes les autres personnes croisées lors de nos expéditions à travers la Mongolie

Pire(s) souvenir(s)

T : Le retour en mini-bus depuis Mörön (près du lac Khövsgol) et ma tourista/gastro intermittente pendant une semaine (intoxication alimentaire ? gastro virale ? trop de lait de yack ? je ne sais pas bien ce que j’ai eu, je n’en connais l’origine, mais je sais que j’ai bien été malade !)

mongolie mini bus de l'enfer

R : Le transport aller-retour jusqu’au lac Khövsgöl (16h aller, 20h retour) et ma chute de cheval qui m’a défoncé la main !

mongolie bus steppes pont

Événement(s) inattendu(s) / Surprise(s)

T : Notre balade à cheval, nous devions aller voir une famille Tsaatan … arrivée à leur « camp », nous sommes extrêmement déçus car il s’agissait d’un truc à pinzuti (à touristes en Corse) … mais, Ekma, notre guide, a su redonner le sourire en nous emmenant voir le lac Khövsgöl depuis le haut de la montagne ! Non prévu au programme de notre balade, ce détour nous a permis d’apprécier une vue à couper le souffle.

mongolie khovsgol

R : L’événement inattendu est surtout notre changement de programme : nous n’irons plus en Chine mais nous passerons 3 mois au Népal

Meilleur(s) repas

T : Les repas, presque typiques, de la MS guest house à Khatgal et les yaourts de lait de vache et de yack mangés dans les familles qui nous ont accueillis

R : Bon, j’avoue que les repas typiques mongols (mouton/pâtes/patates/carottes) ne sont pas le top du top ! Mais je dirai la découverte des khuushuur (beignets frits)

cuisine mongole khuushuurs

Pire(s) repas

T : … les plats ayant le goût de viande … mais, bon, je le savais avant de venir

R : Le énième plat typique mongol en version yack et gras de yack dans notre cabane à Khövsgöl

cuisine mongole pates a la viande mouton

Regret(s)

T : Ne pas avoir de guide papier et de matériel de camping pour profiter au mieux de la Mongolie

R : Le piège à pinsuti des Tsaatans proche du lac Khövsgöl et le fait de ne pas être aller dans le « vrai » désert de Gobi

Moment(s) de stress

T : Quand j’ai vu Romain à terre après sa chute de cheval et qu’il ne bougeait pas …

R : Ma chute de cheval car je ne sais toujours pas ce que j’ai ! Personne ne parle anglais et ne peut m’expliquer les radios !

mongolie balade cheval steppes

Ce qui nous manque le plus

T : Aller au théâtre et pouvoir cuisiner des plats que j’apprécie

R : Un bon film, un bon jeu de société ou un bon verre de vin avec une bonne musique. Bref, des petits moments simples !

Ce qui nous ne manque absolument pas

T : Le rush de la rentrée qui va arriver

R : Le mauvais temps d’été actuellement en France

Objet(s) perdu(s) ou laissé(s) en chemin

T : J’ai perdu mon cahier acheté en Hongrie …

R : J’ai abandonné un pull et je risque de changer de T-shirts d’ici peu

Objet(s) acquis ou trouvé(s) en chemin

T : Deux gourdes pour remplacer celle que j’ai perdu en Russie et un porte clé souvenir de Mongolie

R : Hmm … rien de spécial !

Romain décrit Tatiana en 3 mots

R : Cavalière (elle a fait deux fois du cheval et une fois du chameau, pas mal pour une première ! ), nostalgique (de son houmous, de ses smoothies et de ses yaourts au lait de soja) et incontinente (oui obligée de dire, qu’elle a subi une bonne semaine de vidange, les aléas du voyage) impatiente (je ne l’ai jamais vu aussi impatiente avec tout)

Tatiana décrit Romain en 3 mots

T : Courageux (il est remonté à cheval 5 minutes après être tombé), moustachu (sa barbe pousse de plus en plus) et hispanophone (quel soulagement de voir qu’il comprend l’Espagnol ! Bon, il ne le parle pas, mais il comprend, c’est déjà BEAUCOUP mieux que moi !)

Pensée(s) pour la famille et les amis

T : Bienvenue à Fleur ! Pas mécontente d’être loin pour le moment car j’ai peur des bébés et de les casser ! Tu seras plus robuste lors de notre première rencontre !

R : Une grosse pensée pour Fleur, la nouvelle venue dans la famille et aussi pour le ou la future d’ici quelques mois. Pour les amis, la planification des retrouvailles asiatiques !

Motivation à voyager

T : Toujours au top (après un petit down en début de mois). J’ai vraiment envie d’être dépaysée en Chine (même si nous n’y passons qu’une semaine entre Pékin et Hong Kong), d’être émerveillée par les paysages népalais et j’ai vraiment hâte de ne plus avoir à me soucier de trouver facilement un plat végé ! Adieu la cuisine mongole !

R : Hâte de découvrir rapidement Beijing et Hong-Kong avant de passer 3 mois au Népal. Je sais que cela va être « dur » entre le froid, la nourriture et le confort sommaire mais j’espère vivre une expérience unique !

mongolie mini gobi desert

Rendez-vous dans quelques jours (vers la fin du mois) pour découvrir nos aventures mongoles !

4 commentaires

  • Anaïs dit :

    oh la la!!! vous me faites remonter tellement de souvenir (je pense d’ailleurs que nous avons vu le même spectacle) et le gras de viande, vous savez enfin ce qu’est la « viande » en Mongolie.
    Merci pour cette article qui me ramène un an en arrière.

  • Vadrouille et Tambouille dit :

    Beur beur beurk le mouton ! Mais bon, la crème de lait au petit dej sur le pain maison avec un peu de sucre, c’était bien bon !
    Tat

  • Paupiette dit :

    Wahouuuu… Bon, le mouton bouilli je suis pas sûre mais les paysages valent bien une petite concession alimentaire (même si la semaine de ch****e a du être bien longue)
    Des bisous, profitez bien 🙂

Laisser nous un petit mot