Comunità Solare Locale, l’énergie solaire citoyenne

Lors de notre passage à Bologne (Italie), nous avons rencontré l’équipe de Comunità Solare Locale. Association italienne créée en 2011 autour de la région de Bologne, elle a pour but est de créer des structures d’énergies renouvelables, principalement solaire, au niveau local et communautaire portées par les citoyens, les entreprises et les communes.

communita_solare

Le QQOQCP

  • Qui ? Comunità Solare Locale
  • Quoi ? Association de citoyens et d’entreprises pour une meilleure planification énergétique locale
  • Où ? Bologne et sa région (Italie)
  • Quand ? projet pilote initié en 2011 avec la commune de Casalecchio di Reno
  • Comment ? Mise en place de plateforme de production d’énergie solaire locale et communautaire avec une redistribution financière équitable
  • Pourquoi ? Répondre aux objectifs européens pour 2050 concernant les émissions de gaz à effet de serre et faire de l’énergie un atout pour la communauté

Nos questions à Comunità Solare Locale

Pour réaliser ce portrait, nous avons interrogé Alessandro, David et Valentina lors de notre escale à Bologne. — réponses à venir —

  1. Le développement durable, pour vous, en quelques mots ?
  2. En quoi pensez-vous contribuer au développement durable ?
  3. Quel(le) projet / action aimeriez-vous voir émerger dans votre communauté / environnement proche ?
  4. Un sujet que vous aimeriez que nous traitions ?
  5. Un défi pour nous ?

On vous en dit plus …

Comunità Solare Locale (CS) a pour but de développer les énergies renouvelables en s’appuyant sur un engagement citoyen et des partenariats entre entreprises et communes.

Un contexte énergétique difficile

Le contexte énergétique italien est très différent du français. En France, nous avons depuis longtemps basé notre production énergétique sur un système centralisé et essentiellement nucléaire. Cela a eu pour conséquence de favoriser l’électricité au détriment des autres sources d’énergie comme le gaz, la biomasse ou les alternatives renouvelables. Aussi, l’État français a toujours été présent dans ce domaine et notre électricité est l’une des moins chères d’Europe (contrairement à ce que nous pourrions penser) ! En Italie, le contexte est très différent :

  • le prix de l’énergie ne cesse d’augmenter
  • les coûts de l’électricité et du gaz sont relativement plus chers que les nôtres
  • l’approvisionnement énergétique italien dépend fortement du marché de l’énergie et de ses fluctuations

Au-delà de l’énergie à proprement parlé, au niveau mondial, le climat est influencé (notamment) par les émissions de CO2 anthropiques, c’est-à-dire liées aux activités humaines. L’Italie, comme bon nombre de pays, s’est engagée à réduire ses émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2050. Pour cela, pas de miracle, il faut consommer moins d’énergies fossiles, mais également changer de mode de production énergétique. Les centrales thermiques classiques au charbon étant de véritables usines à CO2 !

Comunità Solare Locale, un fonctionnement innovant et unique

CS5

Créée en 2011, CS est partie prenante dans le développement d’un projet pilote avec la commue de Casaleccho di Reno et la mise en place d’une plate-forme de 200kW disponibles. Depuis le lancement de ce projet, 5 autres communes ont rejoint le mouvement : Medicina, Ozzano dell’Emiliana, San Lazaro di Savena, Sasso Marconi et Zola Predosa. L’association est en pleine négociation avec la ville de Bologne pour développer une initiative à plus grand échelle dans cette ville de près de 400 000 habitants.

Une image valant mille mots, voici une vidéo présentant le fonctionnement général de CS :

La vidéo est en Italien, mais veuillez trouver ci-dessous le texte traduit en Anglais – même si les images parlent d’elles-mêmes.

Traduction de la vidéo

Le fonctionnement de CS est très innovant et surtout, cette initiaitive est unique en son genre en Europe. Les membres de l’association ont la possibilité de s’engager dans CS de trois façons différentes (voir ci-après) et de compenser financièrement leurs émissions de CO2. Les compensations financières liées aux émissions de CO2 payés par les membres alimentent un fond communautaire qui sera utilisé ultérieurement pour développer la filière photovoltaïque localement. En contrepartie des sommes versées, les membres ont droit à certains avantages.

Actuellement, les installations de panneaux solaires sont détenues soit par les communes, soit par des structures privées.

3 niveaux d’engagement

CS2

Ordinario

Simple membre ou adhérent de l’association, l’ordinario paie une côtisation comme il le ferait dans n’importe quelle association. En contre-partie, CS lui propose d’effectuer un bilan énergétique de son logement. Suite à ce « check-up », les experts de CS proposeront à l’ordinario des solutions et des conseils afin de réduire sa consommation d’électricité.

AnecdoteLors d’un bilan énergétique, les experts de CS ont été très surpris par la consommation d’une habitation, très élevée au vue des différents équipements et du type d’isolation de la maison. Après plusieurs tests et recherches, ils ont trouvé l’appareil sur consommateur d’énergie : un « tueur de moustiques » électrique.

Sostenitore

En plus d’être membre, le sostenitore s’engage à compenser financièrement ses émissions de CO2 afin d’alimenter le fond communautaire. En se basant sur les factures électriques du membre, l’équipe de Comunità Solare est capable d’estimer les émissions de C02 liées à sa consommation. Le sostenitore s’engage ensuite à verser une compensation financière (compensation carbone) en fonction de sa quantité de C02 émis. En plus du bilan énergétique et des conseils pour réduire sa consommation énergétique, le membre bénéficie de bons de réductions lui permettant d’acquérir des équipements moins énergivores et/ou de faire des travaux dans son logement.

Energetico

L’energetico est le membre le plus engagé de tous. Il investie dans le développement de plateforme photovoltaïque locale. Mais attention, il ne s’agit pas ici de spéculation énergétique … :

  • l’energetico est propriétaire de son logement : il doit impérativement installer les panneaux sur sa propriété
  • l’energetico est locataire de son logement : il peut acheter des parts dans d’autres installations photovoltaïques

 Comunità Solare Locale dans le futur ?

Comunita_solare

L’équipe a plusieurs ambitions à plus ou moins long terme comme :

  1. développer des projets avec la ville de Bologne
  2. devenir propriétaires de ses propres installations photovoltaïque
  3. s’attaquer au gaz en plus de l’électricité, le gaz étant très consommé en Italie et l’Italie étant très dépendante des importations de cette ressource

Malheureusement, à l’heure actuelle, il est encore trop difficile de s’orienter vers une production délocaliser de gaz en raison de difficultés techniques liées à l’injection de gaz dans les réseaux. Néanmoins, des travaux de recherches sont en cours.

AVANT PREMIÈREL’équipe de CS est en train de développer un projet de grande ampleur qui devrait ravir les cyclistes en devenir. En décembre 2014, si tout va bien, le « swap » verra le jour. Il s’agit de créer des stations d’échange de batteries de vélos électriques dans les villes, et dans un premier temps à Bologne.

Notre point de vue

Au vu du contexte italien, l’initiative de Comunità Solare Locale semble très innovante et en parfaite adéquation avec les besoins du pays. A la présentation du fonctionnement de ce levier financier pour développer la filière des énergies renouvelables au niveau local, nous nous sommes demandés pourquoi personne d’autre ne s’était lancé dans ce genre de démarche dans ce pays. Car, en écoutant leur argumentaire (les économies étant évidentes et le retour sur investissement rapide), développer la production d’énergie locale et adhérer à CS semble une évidence. Ce à quoi l’équipe de CS répond : « Nous nous heurtons beaucoup au scepticisme des Italiens face au changement, même face à un changement rentable pour eux. »

Pour nous, cette initiative est un bel exemple de :

  • délocalisation de la production énergétique
  • indépendance énergétique vis-à-vis des multinationales et du marché de l’énergie
  • engagement citoyen et développement du lien social local (en favorisant les rencontres et les échanges notamment lors des réunions de présentation du projet)

Si vous souhaitez en savoir plus sur ce beau projet, vous pouvez aller visiter le site Comunita Solare Locale.

Nous remercions encore Alessandro, Davide et Valentina pour leur temps, leur gentillesse et le partage de leurs d’expériences.

Que pensez-vous de ce concept ? Seriez-vous prêts à participer à ce genre d’initiatives en France si elles existaient ?

Ce portrait vous a plu ? Vous souhaitez que l’on interview une personne menant un projet en lien avec le développement durable ?  N’hésitez pas à nous laisser des commentaires, nous sommes à votre écoute !

Laisser nous un petit mot