Mamamia, la cuisine italienne

Pour le moment, nous vous parlons beaucoup de vadrouille sur le blog, et un peu moins de tambouille. J’ai plein d’idées de recettes en têtes, il m’est un peu difficile de vous les présenter sans les tester auparavant … et sans cuisine à disposition, c’est un peu difficile. En attendant, je commence aujourd’hui une série d’articles présentant la cuisine, ou du moins une partie, des pays que nous avons visités. Des posts gourmands vous attendent dans les prochaines semaines. Commençons, si vous le voulez bien, avec la cuisine italienne.

La cuisine italienne

Surement l’une des cuisines les plus populaires du monde, la cuisine italienne est avant tout savoureuse. Elle repose essentiellement sur l’utilisation de produits frais et de qualité. Jusque là, aucune surprise pour nous. Mais, ce que nous ne savions pas, c’est que contrairement à la France et à sa cuisine réputée, la gastronomie italienne est présente sur toutes les tables, des familles modestes aux grands restaurants. Mais pourquoi sa réputation n’est-elle pas aussi (voire plus) importante que celle de la cuisine française ? L’équipe de Comunità Solare Locale a la réponse : Les Italiens ne sont pas aussi bons que les Français pour markéter leurs produits et leurs savoir-faire.

Nous avons passé environ 3 semaines en Italie … et nous avons bien pris 3 kg (heureusement, perdus depuis ! Merci le Népal !) … Autant vous dire que nous ne sommes pas privés et avant déguster de nombreuses pizzas, plats de pâtes et autres viennoiseries du petit-déjeuner.

Je vous propose de découvrir en images les différents plats que nous avons déguster pendant notre séjour latin.

La pizza, un grand classique dont personne ne se lasse

Cuisine italienne - Pizza

Nous avons mangé des pizzas au moins une fois tous les trois jours en Italie. Il faut savoir que dans la Botte, même dans un restaurant, un pizza ne coûte guère plus de 4 ou 5 euros … C’est donc une aubaine pour le voyageur gourmand à petit budget.

Pizza de Venise

Souvent moins élaborées que celles que nous trouvons en France, les pizzas italiennes sont généralement garnies trois ou quatre ingrédients : sauce tomate, anchois, câpres, jambon, parmesan, mozzarella ou champignons. La pâte est plus ou moins épaisse selon les régions : style pâte à pain à Florence et pâte extra fine à Velo d’Astico.

Pizza de Florence

Les trattorias …

Ne vous faites pas avoir en vous disant que vous trouverez facilement le restaurant La Trattoria que vos amis italiens vous ont indiqué via Roma (rue de Rome). Alors que beaucoup de restaurants italiens s’appellent à l’étranger La Trattoria, en Italie, il est question d’une trattoria. Restaurant sans prétention, ces établissements servent une cuisine familiale, savoureuse et plutôt bon marché. Le menu est souvent mis à jour quotidiennement, affiché sur un tableau ou présenté aux clients sur des feuilles volantes.

Trattoria maison de Firenze

Mêmes si les portions sont relativement copieuses, les Italiens commandent généralement une assiette d’anti pasti à partager (entrée), suivi d’un primo (un plat de pâtes), d’un secondi (un plat de viande ou de poisson), de formaggio (une assiette de fromages) et de dolce (d’un dessert) avant l’incontournable expresso.

C’est à Florence que nous avons dîné dans notre première trattoria. Nous nous sommes contenté d’une assiette d’anti pasti (que je n’ai pas touchée … notre Italien étant trop mauvais pour comprendre de quoi elle serait constituée, nous l’avons simplement commandé, sans comprendre ce qui allait nous être servi … résultat des courses : de la viande, de la viande et de la viande …), d’un risotto pour Romain et de bons gnocchis au pesto pour moi.

Cuisine italienne - risotto

Cuisine italienne - Gnocchis

L’Italie, un pays de vin

Nous ne connaissons que très peu les vins italiens … et ce voyage ne nous a pas permis d’approfondir nos connaissances (ce n’est que parti remise). Mais, nous avons a plusieurs reprises savouré de bons verres de vin. Ici, au marché « gastronomique » de Florence.

Cuisine italienne - vin à Florence

Des repas ouvriers plein de saveurs

En route pour visiter l’Acetaia del Cristo, nous nous sommes arrêtés dans un petit restaurant en banlieue de Modène qui ne payait pas de mine. Notre charmante serveuse polyglotte nous propose le menu du jour (environ 8 euros) qui comprends une entrée, un plat, un café et un demi litre de vin. Après vérification qu’il était possible d’avoir une option végétarienne, nous passons commande.

En entrée, une belle salade nous est apportée (des plus agréables au vu des températures – plus de 30°C). Elle est rapidement suivi par des pâtes à la sauce tomate. Simple, mais rudement bon. Nous avons même l’impression que tout est maison, de la sauce aux pâtes. Un régal. Le vin, quant à lui, sans être un grand cru, est très agréable et accompagnait très bien ce repas.

Pasta de Modène

Une petite douceur pour finir le repas ? Oui, une bonne glace artisanale !

Un cornet, un !

Il est impossible d’évoquer l’Italie sans parler de ses glaces, bien souvent artisanales. Nous en avons dégusté quelques unes … mais, gourmands comme nous sommes, je n’ai jamais pris le temps de les prendre en photo. En voici une de Slovénie, pays où la glace tient aussi une place importante.

Une boule de glace d'Ilich à Maribor

The last, but not the least

Et bien sûr, une présentation de nos découvertes culinaires italiennes ne serait pas complète sans mentionner les gnocchi de Raine

Les gnocchis de Raine

Découvrez ou relisez nos articles sur l’Italie.

Laisser nous un petit mot