Nomination au Liebster Awards

Les Liebster Awards qu’est ce que c’est encore ça ? On vous en dit plus tout de suite mais en quelques mots c’est une nomination entre bloggueurs / bloggeurs / bloggers afin de faire connaître de nouveaux blogs.

Liebster Awards : le concept

Tout a débuté lorsqu’un acteur de la blogosphère a voulu se faire connaître et faire connaître d’autres blogs qui ne sont pas forcément ultra-populaires. Le concept était assez simple et consistait à une sorte de chaîne où chaque bloggueur donnait quelques infos croustillantes sur lui puis nominer d’autres blogs à répondre à ses propres questions. Bref, il est possible de résumer ça en une sorte de chaîne de questions-réponses entre bloggueurs.

A l’origine, cela concernait surtout les blogs qui n’avaient pas une forte notoriété. Dorénavant, tous les blogs même les plus connus jouent le jeu ! Le concept est le suivant :

  • donner 11 informations croustillantes sur nous
  • répondre aux 11 questions du ou des bloggeur(s) qui nous ont nominé
  • nominer à notre tour 11 blogs que nous suivons et leur poser également 11 questions
  • enfin, mettre des liens vers leur blog et les informer de la nomination
  • la boucle est bouclée …

Avant de vous dévoiler des choses sur nous et de répondre aux questions qui nous ont été posées, nous nominons :

liebster-award

Merci à AC World Tour et à Sound Wave on the Road pour nous avoir nomminer !

11 choses que vous ne savez surement pas

1. Au-delà d’avoir vécu dans 28 m² à Paris, nous avons vécu dans un wagon de train et dans le coffre d’une voiture en Australie. Nous avons renouvelé l’expérience en Europe dans la Punto ! Clairement trop petit !

Vue sur le Tour Eiffel

2. Lors de notre premier séjour en Thaïlande, nous avons assisté au tournage de « The Lady » de Luc Besson. Cela se passait dans un temple à Bangkok en mode top secret car à l’époque c’était ultra-tendu … nous nous sommes d’ailleurs fait éjecté car nous n’avions pas de badge !

3. En Australie, nous avons appris à faire du vin, un comble pour des Français ! Une très bonne expérience qui nous a permis de comprendre comment des grappes de raisin finissent sur nos tables dans des bouteilles de vin.

4. Romain a voulu obtenir la double nationalité franco-polonaise. En appelant le consulat, les questions étaient simples : « Vivez-vous en Pologne ? Parlez-vous Polonais ? Avez-vous passer plus de 4 ans en Pologne? etc. ». Autant de réponses négatives à ces questions ont valu à Romain : « Bah alors vous pouvez pas être Polonais, merci, au revoir ! »

5. Nos familles respectives se sont rencontrées avant même que nous nous rencontrions (en réel). En effet, nous cherchions une colocation sur Troyes via le site de notre université. Après quelques échanges, la mère de Tatiana a accueilli une partie de la famille de Romain qui venait tout juste de déménager à quelques kilomètres de là, le tout en Creuse … Le monde est si petit ?

Cache cahe

6. Nous pouvons passé tous nos dimanche à bruncher et jouer aux jeux de société ! Avis aux amateurs !

7. Romain a subi un racket en bonne et due forme dans un train pour la Croatie depuis la Slovénie. Heureusement, en négociant et en disant qu’il faisait ce trajet tous les week-ends, il a pu récupérer son passeport sans donner un kopek !

8. Nous sommes quasiment tombés nez-à-nez avec Rodolphe, un ami de la sœur aînée de Romain, sur une aire de repos au fin de l’Outback australien. Nous avons passé 3 jours avec lui et sa compagne à visiter le parc national de Purnululu en dormant sur le toit de leur voiture.

9. Tatiana a fait plein de petits boulots, notamment pour financer ses voyages : jeune fille au pair à San Diego (Californie) et à Londres, charcutière, serveuse dans un café londonien, hôtesse en Segway dans des galeries commerciales pour vendre du parfum qui p*e en période de fêtes, manutentionnaire dans un magasin bio, hôtesse dans des bus de ville, peluche géante (genre Mickey) pour des arbres de Noël …

10. Petite, Tatiana adorait tremper ses tartines de baguettes au camembert dans son chocolat chaud et ses frites dans son coca .. Elle ne le fait plus, mais aime toujours autant ça !

11. A une époque, Tatiana avait les cheveux noirs, avait des piercings (dans le nez, l’arcade et pas mal dans les oreilles) et portait des Doc Martens, des bas résille et des vestes militaires.

Si vous êtes sages, peut-être que je mettrai une photo … un jour …

Liebster Awards : nos 11 blogs nominés

Nos 11 questions

Nous avons pas mal cogité pour trouver des questions qui nous tiennent à cœur et voilà la liste.

  1. Quel est le meilleur repas que vous ayez dégusté en voyage ?
  2. Quelle saveur ou aliment avez-vous découvert au cours de vos voyages ?
  3. Si vous pouviez vivre n’importe où dans le monde, où poseriez-vous vos valises ?
  4. Vos voyages vous ont-ils déjà fait remettre en cause votre mode de vie ? Si oui, comment ?
  5. Quel est le plus beau site naturel que vous ayez visité ?
  6. Quelle est l’image la plus choquante que vous ayez vu et qui vous vient à l’esprit ?
  7. Avez-vous observé des aberrations écologiques / environnementales ? Lesquelles ?
  8. Quel fut votre pire moment passé dans les transports ?
  9. Pensez-vous qu’il soit encore possible de sortir des sentiers battus ?
  10. Que vous apporté le fait de blogger en voyage ?
  11. Avez-vous peur du retour en France ou si vous êtes rentrés, comment cela s’est passé ?

1ère nomination: Sound Wave on the Road, voici nos réponses !

Pourquoi ce nom de blog, y a-t-il une anecdote particulière ?

Pas d’anecdote particulière, juste un nom qui permet d’illustrer deux de nos passions à savoir le voyage et la cuisine ! Au début c’était « bagnole et picole » et puis nous nous sommes dits que « Vadrouille et Tambouille », ça sonnait mieux ! L’aspect « Durables » est venu s’ajouter pour présenter les portraits que nous réalisons en lien avec notre domaine d’activité professionnelle, le développement durable.

Océan/lac, désert/montagne, civilisation/campagne… quel est ton élément parfait ?

Tat : Avant de partir pour ce voyage, j’aurais sans doute dit civilisation. J’adore l’ambiance des grandes villes, ce qu’elles offrent en termes de gastronomie et de culture. Mais, aujourd’hui, je suis plus nuancée. Je suis nature pour le voyage et grandes villes ou campagne profonde pour la vie.

nepal_trek_renjolapass (32)

Rom : De mon côté, j’ai toujours préféré la montagne ou les grands espaces à la mer ! Bien entendu, je ne suis pas contre quelques sessions de snorkeling pour découvrir la vie et les beautés de la mer, mais je reste quand même plus attiré par l’aspect nature, forêts et montagnes pour les belles randonnées que cela m’évoque.

Un endroit où tu reviendrais volontiers mais sans touristes ?

Tat : Je ne savais pas quoi répondre avant d’aller sur les îles du Sud de la Thaïlande … donc, sans hésiter, les îles de Thaïlande !

Rom : Les îles paradisiaques de Thaïlande … Cela devait juste être fabuleux il y a quelques années.

Plage

Comment décrirais-tu le voyageur par rapport au touriste ?

Tat : Le voyageur court moins d’un point d’intérêt à un autre. Il est plus enclin à rester quelques jours/semaines de plus dans un endroit où il se sent bien. Alors que le touriste, contrainte de temps oblige, est souvent coincé dans un agenda.

Rom : Au-delà de l’aspect temporel / durée de voyage, le voyageur tente justement d’éviter les circuits touristiques classiques. Bien entendu, le voyageur est aussi un « touriste » mais il tente parfois de s’imprégner de la culture en participant à des projets ou autres.

Le plus beau service à tes yeux qu’une personne ai pu t’apporter ?

Tat : A chaque fois que nous nous faisons héberger par des locaux. Au-delà de nous offrir un lit, c’est toujours un plaisir d’être immergé dans leur vie locale. Je pense notamment à l’accueil que Raine et Emmanuele, Linda et Joel et Ola et John nous ont réservé en Europe.

Rom : Pas d’idee précise … peut-être quand les gens m’épaulent peu importe ce que j’entrepends.

Que penses-tu de voyager avec des enfants (même en bas âge) ?

Tat : Que c’est une super expérience pour l’ensemble de la famille et que ce n’est pas si compliqué que cela en a l’air. Un jour, une maman nous a dit : « Les gens ont des enfants partout dans le monde. Alors pourquoi ne pas emmener les nôtres avec nous en voyage ? »

Rom : Selon moi, il n’y a pas d’âge pour voyager et le voyage en famille (s’il est bien géré) peut être une expérience inoubliable pour chaque membre de celle-ci. Pour les enfants, c’est aussi un moyen de rencontrer, de jouer et de parler avec des enfants du monde entier !

Quel serait LE projet impensable et farfelu qui tu rêverais de vivre (ex: voyage à l’échelle de Microcosmos) ?

Tat : Sans conteste, je copie Rom !

Rom : Un voyage dans le passé pour voir comment étaient toutes ces destinations aujourd’hui ultra-touristiques !

L’habitude la plus forte que tu aies prise en voyageant (bonne ou mauvaise) ?

Tat : Comparer les prix pour trouver l’hôtel, le resto, le bus le moins cher ou le meilleur rapport qualité/prix.

Rom : Devenir de plus en plus végétarien … bonne ou mauvaise, chacun se fera son avis !

thailande_bangkok_food_court (5)

Assiette végé thai !

Une peur en voyage que tu aimerais braver un jour (lointain bien entendu) ?

Tat : Ne pas craindre d’être malade à chaque fois que quelqu’un m’offre quelque chose à manger et que ce n’est pas chaud ou 100% cuit …

Rom : Le voyage en solo que je suis en train de braver actuellement pendant 2 mois. Les débuts sont délicats après 10 mois avec Tatiana et des « vacances paradisiaques » en Thaïlande avec les amis … Gros choc !

Quel est le plus beau cadeau que la Nature ai pu t’offrir ?

Tat : Ce n’est pas vraiment la Nature, mais avoir la capacité physique de me déplacer et d’observer le monde sans trop de difficultés.

Rom : Une vue sur l’Everest à quelques milliers de mètres d’altitude …

nepal_trek_gokyo_5lakes (24)

Qu’est-ce qui te fait avancer/grandir dans tes voyages ?

Tat : Avoir la chance de découvrir de nouveaux paysages presque quotidiennement !

Rom : Le fait d’en découvrir un peu plus chaque jour me permet de mieux appréhender le monde qui m’entoure et de mieux comprendre certaines situations qui peuvent paraître très lointaines depuis la France.

2nde nomination : ACWorldtour , voici nos réponses !

Es-tu plutôt voyageur solo, en couple ou famille ?

Tat : Les deux. Je viens de passer 10 mois avec Rom, et c’était SUPER. Mais, depuis quelques jour je suis seule, et c’est une toute nouvelle expérience. J’ai déjà voyagé seule en Europe, mais là-bas, surtout en ville, c’est plus impersonnel. Je suis à Katmandou depuis 4 jours et il ne se passe pas une journée sans que je me fasse accoster, inviter à boire un thé ou à rester avec des familles.

rom_tat_sac

Rom : Plutôt en couple après avoir vadrouillé en solo. J’aime le fait de pouvoir partager le voyage avec Tatiana. Et bientôt, un mois en famille … une première !

Y a-t-il un fil conducteur particulier dans tes voyages ?

Tat & Rom : Aucun juste le fait d’aller là où nous avons envie et de profiter autant que possible.

Une chose que tu regrettes et que tu aimerais changer si c’était à refaire ?

Tat : Si j’ai l’occasion de pouvoir prendre de longues « vacances » lorsque je travaillerai, j’aimerais voyager davantage en faisant du WorkAway : passer 1 mois sur un voilier, travailler dans un resto cru et vegan sur Bornéo, travailler dans un cinéma à Phnom Penh, etc.

Rom : Côté voyage, ne pas avoir fait de WorkAway comme prévu.

Qu’est-ce qui t’a le plus marqué dans tes voyages ?

Tat : La condition des femmes dans beaucoup de pays : peu de liberté d’expression, pas d’accès à l’éducation, travail de forças, peu de connaissance sur les méthodes de contraception, etc.

Rom : Les inégalités entre les personnes au sein d’un même pays et surtout l’absence de considération environnementale dans beaucoup de pays asiatiques … Sommes-nous en train de brasser du vent en Europe ?

Es-tu super organisé ou plutôt à l’arrache ?

Tat : Organisée en ce qui concerne l’hébergement, les transports, les visas, la planification budgétaire. Ensuite, pour les visites, je laisse Romain gérer ! Sinon, je glane des infos par-ci, par-là.

Rom : Ultra- organisé niveau transport et tout le tralala. J’adore savoir où je vais, quand j’y vais et comment j’y vais. Bien entendu, parfois cela ne colle pas avec la réalité et c’est tant mieux.

Qu’aimes-tu dans le fait de voyager ?

Tat : Découvrir de nouvelles saveurs et cuisines, rencontrer des gens en apprendre plus sur leur culture et être sous le charme des paysages si différents des nôtres.

nepal_trekking_food (21)

Rom : Découvrir des paysages naturels à couper le souffle !

Quel est le dernier pays que tu as visité et qu’en as-tu pensé ?

Tat : La Birmanie. J’ai beaucoup aimé ce pays même si ce fut assez rude pour mes intestins (manque d’hygiène considérable au niveau alimentaire) et le sommeil (les bus de nuit ne sont pas des plus confortables). Nous avons été très très bien accueillis par la population locale et j’ai été très choquée par le manque de développement du pays malgré la richesse de certains. J’y ai vu les images les plus choquantes de ma vie (au niveau de la condition humaine) tout comme les sourires les plus francs et heureux de tout notre voyage. Ce fut une expérience inoubliable. Je suis actuellement au Népal, mon pays coup de cœur. Même si les conditions de vie ne sont pas des plus faciles pour les Népalais, ce pays et ses habitants sont tellement beaux et accueillants que j’ai envie d’y poser mes valises. Et je ne vous parle même pas de ses montagnes

birmanie_hpa-an (22)

Rom : Les Philippines actuellement. Je n’ai fait que Manille donc autant dire que je ne peux rien en tirer mais je me dirige vers Banaue dans les rizières au Nord de l’île de Luzon, site considéré comme la 8ème merveille du monde … à voir !

Il y a des jours avec et des jours sans : comment te remontes-tu le moral en voyage ?

Tat : En pensant à tous les bons moments que nous avons déjà vécus et au retour en France : croissants, crudités et smoothies à gogo !

Rom : En me disant que demain ça ira mieux et que j’ai choisi de voyager en sachant qu’il y aurait des hauts et des bas.

Quelle est ta prochaine destination ?

Tat : La France !

Candélabre

Rom : L’Indonésie avec un focus particulier sur les îles de Bali et Lombok normalement.

Que penses-tu faire après ton tour du monde ?

Tat : ? Je me le demande tous les jours. Ouvrir une auberge avec Anaïs et Sandra (?) !

Rom : Bonne question ! Continuer à voyager d’une autre manière peut-être …

Un mot pour encourager ceux qui hésitent encore à partir à l’aventure ?

Tat : Partez, même si ce n’est qu’au bout de la rue. Il y a tellement de choses à découvrir ! Et surtout, ce n’est pas une question de  gros sous …

Rom : Arrêtez de vous trouver des barrières … foncez !

source photo à la une : http://mamaisonsurledos.com/vivre-a-letranger/liebster-award/

7 commentaires

  • Sabine dit :

    J’aime bcp Family Up ! Forcément la parentalité bienveillante ça nous parle… Sont dans le magazine PEPS, vous nous en avez déjà parlé, font bien parlé d’eux dans le monde de l’éducation bienveillante cette famille en tout cas…. Bises !!!

  • Sabine dit :

    Intéressant tous ces blogs, j’irai jeté un oeil plus longuement demain… Merci pour tout ce que vous nous faites partagé ! Bisous

  • Vadrouille et Tambouille dit :

    Oui c’est une belle aventure en tout cas pour les enfants

  • Merci pour vos réponses 🙂
    On devrait tous être reconnaissants d' »avoir la capacité physique de (s)e déplacer et d’observer le monde sans trop de difficultés ». Merci Tat !
    Bonne route à vous 2 et on espère vous y croiser un jour !

  • Vadrouille et Tambouille dit :

    On espere aussi vous croiser ! Nous serons en France courant mai avant de revoir notre itineraire … euro a la baisse oblige.

  • blogplanetaddict dit :

    Hello, merci pour cette nomination et vos super questions! J’ai pris beaucoup de plaisir à y répondre.
    Voici donc mes réponses! Je vous mentionne dans mon article sur les liebster awards, vu que j’avais déjà été nominée 🙂

    1. Quel est le meilleur repas que vous ayez dégusté en voyage ?
    Avec ma soeur on avait particulièrement aimé un poisson grillé accompagné d’une beer Lao au Laos! Sinon, c’est en Thailande que j’ai mangé mes meilleurs repas!

    2. Quelle saveur ou aliment avez-vous découvert au cours de vos voyages ?
    Le chili! Que ce soit dans les curry Thai ou dans les plats mexicains, je me fais toujours un peu surprendre par le piquant, même si j’adore ça!

    3. Si vous pouviez vivre n’importe où dans le monde, où poseriez-vous vos valises ?
    Je me vois dans l’incapacité de répondre à cette question! Je n’avais pas prévu d’aller au Mexique, et m’y voilà installée depuis plus de 6 mois, alors que je venais faire une escale de 3 semaines. Pourtant, je sais que j’ai encore envie d’explorer d’autres contrées et qu’à chaque fois que je suis dans un pays, je pourrais y rester un moment! J’ai déjà vécu 8 mois en Australie et 1 an à Montréal, et je pense que je ne suis pas au bout de mes surprises!

    4. Vos voyages vous ont-ils déjà fait remettre en cause votre mode de vie ? Si oui, comment ?
    Ma vie a complètement changé depuis que j’ai commencé à voyager. Cela a été une explosion de découvertes et de révélations!
    La plus importante: j’ai entammé un cheminement écologique profond, et je m’engage plus chaque jour dans des petits gestes pour protéger la planète.
    Mais aussi, cela m’a appris que l’on peut suivre ses rêves et qu’il n’y a pas qu’une façon de mener a vie, comme on nous le ferait croire. Le monde est rempli d’opportunités, et je suis la plus heureuse lorsque je découvre de nouvelles contrées et nouveles personnes. Je ne peux plus passer 1 mois sans apprendre quelques chose de nouveau!

    5. Quel est le plus beau site naturel que vous ayez visité ?
    J’ai été particulièrement époustouflée en montant le Mont Tongariro en Nouvelle Zélande. Désert, volcans et lac en altitude, c’était magique!

    6. Quelle est l’image la plus choquante que vous ayez vu et qui vous vient à l’esprit ?
    Les enfants qui mandient en Asie, et surtout au Cambodge. Cela m’a beaucoup touchée.

    7. Avez-vous observé des aberrations écologiques / environnementales ? Lesquelles ?
    Oulà oui! La première qui me vient en tête et qui est mon combat de tous les jours: le plastique! Déjà que dans nos pays occidentaux il me révoltait, mais en voyage je le vois polluer les océans, les villes et les forêts. C’est un poison qui me révolte au plus profond de moi même.
    Mais sinon, la pollution de l’air, voir les gens jeter tout et n’importe quoi dans la nature, ceux qui roulent seuls en 4×4, ou qui voyagent dans des camping cars qui ressemblent plus à des autocars. J’en vois de toutes les couleurs, et pas que dans les pays émergents!

    8. Quel fut votre pire moment passé dans les transports ?
    Un trajet de 21h dans un vieux bus à Sumatra, en Indonésie, dans les routes sinueuses, au fond, à côté des toilettes, je vous laisse imaginer…

    9. Pensez-vous qu’il soit encore possible de sortir des sentiers battus ?
    J’aime beaucoup cette question. Je pense que oui, tout dépend de votre définition de sentier battus. Pour moi, les sentiers battus sont ceux empreintés par la plupart des touristes. En se rapprochant des locaux, on découvre des endroits où eux ils vont, et pour moi cela est encore possible. Au mois de février, je suis allée voir des ruines au milieu de la jungle, un endroit somptueux, et il n’y avait presque pas d’étrangers. Et dans le camping, nous étions seuls.

    10. Que vous apporté le fait de blogger en voyage ?
    Raconter ma vie! Nan, aussi partager mes trouvailles (notamment en terme de projets durables, d’écologie), mes rencontres et mes impressions. De voir que je ne suis pas seule à me poser certaines questions, et de découvrir d’autres jolis blogs et les personnes qui se cachent derrière
    11. Avez-vous peur du retour en France ou si vous êtes rentrés, comment cela s’est passé ?

    J’ai déjà vécu un retour et cela ne s’est pas très bien passé. Je suis restée 2 ans à Paris, j’ai fait de mon mieux pour continuer d’apprendre, de suivre mes rêves, mais je me sentais trop à contre courant, plus à ma place. C’était très dur, j’ai pas mal déprimé. Il m’a fallu du temps pour m’en remettre. 1 an au Canada par la suite n’a pas suffit, il a fallu que je replaque tout et que j’attérisse au Mexique pour me retrouver, pour faire le point et accepter tous les changements que le voyage m’a apporté. Je ne regrette pas cette phase difficile et je pense que mon prochain retour se passera différemment, car j’ai acquis plus d’assurance et de confiance en ce que je fais. Mais cela me fait toujours un peu peur, je ne vais pas vous mentir!

  • Vadrouille et Tambouille dit :

    Merci pour toutes tes réponses très intéressantes !
    Et de plus en plus nous nous apercevons que le sujet des déchets est clé dans beaucoup de pays …

Laisser nous un petit mot