Trek vers l’Everest : de Bupsa à Namche

Alors que nous nous sommes arrêtés tôt la veille au soir à Bupsa, nous décidons de partir un peu plus tôt ce matin pour tenter de faire deux étapes en une dans la journée.

J7 du trek : de Bupsa (2 360 m) à Phakding (2 610 m)

Le réveil sonne un peu plus tôt ce matin. A 6h30, nous sommes dans la salle à manger, nos sacs prêts, pour prendre le petit déjeuner. Il semblerait que les gérants aient eu du mal à se lever ce matin, du coup notre repas et celui des garçons sont servis avec pas mal de retard. Nous partirons un peu avant 7h30 (au lieu de 7h), direction Surke (2 290 m).

L’étape normale devait nous mener de Bupsa à Surke en faisant une halte repas à Paiya (2 730 m). La montée vers Paiya se fait sans encombre et sans rencontrer de mules.

nepal_trek_gokyo_lukla_shivalaya (27)

Nous y faisons une petite pause goûter … et nous nous faisons dépasser par des mules, les mêmes qui nous courraient après la veille. Leur « mulier » semble fatigué aujourd’hui, car il ne les fait pas du tout avancer. Nous resterons coincés derrière elles jusqu’à Surke que nous atteindrons à 12h40.

Arrivés au village, nous commandons un dal bhat que nous dévorons dès qu’il nous est servi. Nous reprendrons même du riz et des légumes. A 14h, nous nous remettons en route vers une destination qui nous est encore inconnue. Vers 15h, 15h30, notre chemin de randonnée rejoint celui qui vient de Lukla. La très très grande majorité des trekkers se rendant dans la région de l’Everest vole depuis Katmandou jusqu’à Lukla : à partir de ce moment-là, nous ne sommes plus seuls au monde sur notre chemin. Nous commençons de plus en plus à nous demander si nous allons supporter le monde sur le trail menant au camp de base de l’Everest.

Subash nous dit qu’à présent, nous pouvons choisir de nous arrêter quand nous le souhaitons car il y a des lodges toutes les 20 à 40 minutes. Nous marchons, marchons …pour finir notre journée à 17h à Phakding (2 610 m). Nous sommes tous un peu fatigués … Normal, nous venons de faire deux étapes en une journée !

Petite douche froide avant de dévorer notre repas. Subash, qui est mon partenaire de jeux, et moi battons à plate couture Romain et Polo à la belote.

J8 du trek : de Phakding (2 610 m) à Namche (3 440 m)

Depuis la vieille, nous sommes sur l’autoroute de trekkers qui mène au camp de base de l’Everest. Dès que nous quittons notre lodge, nous sommes pris dans le flot des marcheurs. Subash, qui sait que nous aimons être tranquilles quand nous marchons (peut-être lui aussi d’ailleurs), nous fait quasiment courir. Nous marchons à un rythme très très soutenu, doublons de nombreux groupes (des bus entiers de voyageurs) et courons même un peu. Arrivés au check point d’entrée du parc national de la région de Khumbu, nous ne sommes qu’une dizaine de personnes.

Ca y’est, nous y sommes. Après plus d’une semaine de marche, nous sommes enfin dans ce parc national qui abrite certaines des plus hautes montagnes du monde.

Mais, approcher ces géantes se méritent. S’en suivent 4h d’ascension assez intense vers Namche (3 440 m). Nous sentons la fatigue de la veille. Chacun marche au ralenti, sans un mot et transpire énormément. En route, nous traversons plusieurs ponts suspendus, dont le fameux Larja, qui selon moi est tendu à plus de 100 m du sol (voire plus).

nepal_trek_jiri_namche (37)

nepal_trek_jiri_namche (37)

Quelques minutes après avoir traversé le pont, nous sommes récompensés : nous apercevons pour la deuxième fois le mont Everest (8 848 m). Halalala, les montagnes ! (Message de Romain : J’avoue être fasciné par les montagnes alors que Tatiana, de son côté, même si elle les apprécient, à du mal à les reconnaître et les considère un peu comme étant toutes les mêmes).

nepal_trek_jiri_namche (37)

Un peu avant midi, nous atteignons la petite ville de Namche. J’imagine qu’autrefois Namche Bazar était un petit village de montagne où se retrouvaient les habitants de la région une fois par semaine pour vendre et acheter des provisions. Aujourd’hui, il s’agit davantage d’une Thamel de la montagne.

Thamel
Ghetto à touristes, Thamel est un quartier central de Katmandou. Dans les années 60, c’était un repère des hippies. Aujourd’hui, les quelques rues du quartier sont remplies de restaurants pour touristes occidentaux, d’hôtels et de café proposant du Wi-Fi, même pendant les coupures de courant. Même si ce n’est pas le quartier le plus agréable de la ville, nous y avons demeuré à chacun de nos passages dans la capitale pour son côté pratique : tout est à portée de main. Mais, pour des séjours plus longs dans la cité de Katmandou, nous vous conseillons d’essayer des quartiers plus excentrés.

Après le repas, nous partons, escortés de Polo,  faire notre lessive dans la rivière. Romain hésite à se laver les cheveux … La température glaciale de l’eau aura raison de son hygiène capillaire !

nepal_trek_namche (2)

nepal_trek_namche (2)

nepal_trek_namche (2)

1 commentaire

Laisser nous un petit mot