Trek circuit des Annapurnas : de Muktinath à Tatopani par le Mustang

Il m’aura fallut pas moins de 5h pour rejoindre Muktinath (3 760 m) depuis le Thorong La (5 416 m). Je suis fatiguée mais heureuse. Comme sur l’autre versant de la montagne, une piste de jeep arrive jusqu’à Muktinath. Nous y trouvons tout le confort que nous souhaitons.

Arrivée dans le Mustang

Je décide de rester dans le même hôtel que les personnes avec qui j’ai passé la journée : le Bob Marley. Ici, c’est grand luxe. La salle de bain ressemble à celle d’un hôtel européen et l’eau chaude y coule en continu. Même si en général j’aime les choses plus simples et locales, je dois avouer qu’un peu de confort occidental ne fait pas de mal après la journée que je viens de passer – la 18ème de trek depuis que je suis partie de Katmandou.

Je ne suis pas tombée sous le charme des paysages du circuit des Annapurnas. Mais, tout change depuis que je suis à Muktinath. Je suis entrée dans la région du Mustang. L’accès au Haut Mustang est restreint, mais celle un peu plus au Sud est ouverte aux touristes sans plus de formalités.

nepal_annapurna_circuit_muktinath_marpha_via_jomson.jpg

nepal_annapurna_circuit_muktinath_marpha_via_jomson.jpg

nepal_annapurna_circuit_muktinath_marpha_via_jomson.jpg

nepal_annapurna_circuit_muktinath_marpha_via_jomson.jpg

Muktinath, lieu de pèlerinage

En arrivant à Muktinath on se rend compte rapidement qu’il y règne une atmosphère particulière. Les gens nous regardent, nous saluent et nous sourient. C’est la première fois que je me sens accueillie aussi chaleureusement lors d’un trek. Et pour cause, la majorité des gens présents sur les hauteurs de la ville, à proximité du temple, sont des pèlerins qui ne résident pas ici – et qui ne sont sans doute pas habitués à voir des touristes. Muktinath est l’un des sites de pèlerinage hindous et bouddhistes tibétains le plus importants du Népal. Il est donc très important pour les Népalais de tout le pays de venir au moins une fois dans leur vie ici.

Avant de vous présenter les moments forts de mon retour à Pokhara, voici quelques informations utiles.

Mon itinéraire
  • jour 7 : passage du Thorong La (5 416 m) et arrivée à Muktinath (3 760 m)
  • jour 8 : de Muktinath (3 760 m) à Marpha (2 670 m) via Jomsom (2 720 m)
  • jour 9 : de Marpha (2 670 m) à Ghasa (2 010 m)
  • jour 10 : de Ghasa (2 010 m) à Tatopani (1 160 m)
  • jour 11 : retour à Pokhara

AttentionLe 25 avril 2015, une série de tremblements de terre a commencé au Népal. Je pense qu’il est important de soutenir les Népalais et leur économie (beaucoup basée sur le tourisme) en continuant à se rendre dans ce très beau pays. Toutefois, renseignez-vous bien avant d’envisager un trek dans ces hautes montagnes.

Haut Mustang ou pas ?

J’aimerais beaucoup faire des détours par les villages du Haut Mustang dans lesquels il est possible d’aller sans permis spécial, mais je commence à manquer de temps. Nous sommes le 19 avril et mon vol pour Paris est le 27. Je pourrais certes prendre une jeep pour Pokhara directement (il y a une route) mais :

  • je suis presque à court d’argent – je n’avais pas prévu de finaliser le circuit des Annapurnas après la quinzaine de jours passés dans le Manaslu
  • prendre une jeep, c’est tricher ! J’ai envie de marcher le plus longtemps possible et si possible le plus bas possible dans la vallée

Alors, je décide de longer la route depuis Muktinath jusqu’à Jomsom tout en empruntant, le plus possible, des petits chemins secondaires.

nepal_annapurna_circuit_muktinath_marpha_via_jomson.jpg

C’est comme ça que je me retrouve dans un village fantôme …

nepal_annapurna_circuit_muktinath_marpha_via_jomson.jpg

nepal_annapurna_circuit_muktinath_marpha_via_jomson.jpg

… d’où j’ai une vue spectaculaire sur cette région aride.

nepal_annapurna_circuit_muktinath_marpha_via_jomson.jpg

Plus je descends et me rapproche de la rivière (quasiment asséchée en ce moment), plus il y a des parcelles de culture. Je me demande quel système ingénieux les Népalais ont utilisé pour les irriguer.

nepal_annapurna_circuit_muktinath_marpha_via_jomson.jpg

nepal_annapurna_circuit_muktinath_marpha_via_jomson.jpg

nepal_annapurna_circuit_muktinath_marpha_via_jomson.jpg

J’essaie d’éviter encore une fois la route, alors je descends de quelques mètres en contre-bas de la route et trouve un petit sentier. Je croise de nombreux pèlerins se rendant au temple de Muktinath.

nepal_annapurna_circuit_muktinath_marpha_via_jomson.jpg

nepal_annapurna_circuit_muktinath_marpha_via_jomson.jpg

Erreur de navigation

A Ekle Bhatti, alors que j’ai rejoint la route, je consulte ma carte. Je peux soit me rendre directement à Jomsom en suivant la route, soit suivre un itinéraire secondaire, censé être balisé. Il n’est que 11h30, je décide donc de faire un petit détour et de traverser la rivière pour suivre le dit itinéraire secondaire.

QUELLE ERREUR ! Alors que je suis redescendu à 2 740 m (en partant de Muktinath, 3 760 m), je dois remonter à 3 400 m pour passer un petit col, le vent de face, sans un seul restaurant sur la route. Heureusement, le soleil brille et j’ai pas mal d’eau avec moi ainsi que mon steripen en cas de besoin. Mais, je suis seule, bien seule. La majorité des trekkers ont opté pour la jeep pour redescendre jusqu’à Jomsom (2 720 m) voire Tatopani (1 160 m) et ceux qui marchent suivent généralement la route. Je croise les doigts pour ne pas me blesser …

Une fois au sommet de ce petit col, après en avoir bavé, je suis récompensée par une jolie vue sur, ce que je crois être, une partie des Annapurnas.

nepal_annapurna_circuit_muktinath_marpha_via_jomson.jpg

Mais le plus dur est à venir : la descente ! De plus le chemin n’est plus balisé, son tracé inexistant et le sol est recouvert de petits cailloux ronds très glissant. J’ai toujours le vent de face, mais je ne râle plus car il m’empêche de tomber à chaque fois que je sens que je glisse vers l’avant.

nepal_annapurna_circuit_muktinath_marpha_via_jomson.jpg

Étrange réalisation … je n’ai aucune idée de quoi il s’agit. Un coup des aliens ?

Fin de mon trek

Presque 3h après avoir traversé la rivière pour suivre cet itinéraire secondaire, je rejoins son lit et arrive à Jomsom, une « ville » avec aéroport.

nepal_annapurna_circuit_muktinath_marpha_via_jomson.jpg

Je cherche désespérément un distributeur et quand j’en trouve un, il n’accepte pas les cartes internationales. Ça sent de plus en plus le riz nature pour les prochains jours. J’en trouve un second mais ma carte ne fonctionne toujours pas. L’agent de sécurité, me voyant dépité devant le distributeur, vient à mon secours. Il enlève le petit sticker qui cache le code au dos de ma carte et me dit de réessayer. BINGO, ça marche.

Du coup, je file dans une boulangerie m’acheter une petite douceur – d’autant plus que je n’ai pas déjeuner à midi et qu’il est déjà 16h. J’ai visité quelques lodges mais toutes sont chères et pas top. Du coup, je me motive et je parcours les 4 km qui me séparent de Marpha, le prochain village sur ma route. J’y arrive 1h15 plus tard et trouve la lodge la plus économique de toute la région. Je m’offre donc un repas d’ogresse !

Le lendemain et le surlendemain, je marcherai tranquillement tout en empruntant le plus possible les itinéraires secondaires (oui oui, l’épisode précédent n’a pas eu raison de moi) …

nepal_annapurna_circuit_marpha_ghasa.jpg

… tout en évitant ceux qui me font trop reprendre d’altitude. Je finis donc par moment hors piste dans le lit de la rivière.

nepal_annapurna_circuit_marpha_ghasa.jpg

nepal_annapurna_circuit_ghasa_tatopani.jpg

Compagnon de trek alors que je ne croise pas beaucoup de gens

Laisser nous un petit mot