Gokyo : ascension de Gokyo Ri et visites des lacs

Après le passage difficile du Renjo La Pass et sa vue époustouflante, nous sommes donc à Gokyo pour 2 jours. Au programme : du repos, mais aussi l’ascension du Gokyo Ri et une randonnée vers le cinquième lac.

J13 du trek : Gokyo Ri (5 483 m)

La nuit précédente a été difficile pour tout le monde. Après avoir changé de lodge, nous prenons un petit déjeuner copieux (le froid et la fatigue ouvrent l’appétit) et Tatiana va se coucher. Elle a quelques heures de sommeil à rattraper. Quant à moi, je décide de profiter du beau temps pour monter au sommet de la « colline » avoisinante : Gokyo Ri (5 483 m).

Mon ascension au sommet de Gokyo Ri

Allez c’est parti ! Malgré la mauvaise nuit qui a laissé Tatiana, Subash et Palman à la lodge, je pars seul à la conquête de Gokyo Ri. Je suis très déterminé et me sens vraiment bien en comparaison de la veille où j’avais un terrible mal de crâne à cause du vent et du froid. Je débute aux pas de course sans oublier de jeter un œil sur Cho Oyu (8 201 m) qui est bien dégagé ce matin.

nepal_trek_gokyo_5lakes (22)

Au départ, je regarde vers le sommet et j’aperçois des groupes montant au petit pas. Je me mets à monter à un bon (voire très bon) rythme. Sorte de challenge personnel, je souhaite le faire le plus rapidement possible. J’alterne entre montée de 8 à 10 min et pause d’une minute. Très vite, je rattrape les groupes qui avancent au ralenti … Je suis lancé et en moins de 1h20, j’atteins le sommet (5 483 mètres) soit environ 700 mètres de dénivelé.

J’avoue qu’une fois en haut, à l’arrêt, la tête tourne un peu quelques secondes mais après avoir bu et pris un snack, place au spectacle !

nepal_trek_gokyo_5lakes (22)

nepal_trek_gokyo_5lakes (22)

Je reste là haut environ 1h ou 1h30 à contempler le panorama et à papoter avec un jeune couple d’américains en « tour de miel » ou lune de miel d’un an. D’un coup, un aigle vole au-dessus de nos têtes. Mon esprit de reporter animalier reprend le dessus et je dégaine l’appareil photo, change d’objectif et parvient tant bien que mal à prendre un cliché.

nepal_trek_gokyo_5lakes (22)

Le calme, l’altitude et la vue me transportent dans un autre monde … De là-haut, il est possible de voir Cho Oyu (8 201 m), l’Everest (8 848 m), Lhotse (8 516 m) et Makalu (8 470 m) mais également le lac Gokyo et l’immense glacier Ngozumba … bref, je suis aux anges !

nepal_trek_gokyo_5lakes (22)

Je pourrais rester là des heures voire des jours tellement je suis fasciné par cette vue mais comme toutes les bonnes choses ont une fin, il faut redescendre. Un dernier cliché et je redescends en trottinant. Je mets 45 min pour revenir à la lodge. Sur la descente, je croise des personnes que j’ai doublé dans la montée d’où mon surnom de « moutain goat » (chèvre des montagnes) donné par Subash pour cette ascension.

nepal_trek_gokyo_5lakes (22)

A mon retour, nous reprenons le cours de la journée comme à notre habitude. J’emmène Tatiana sur la petite colline derrière pour observer le glacier qui m’a tant fasciné de là haut. Au passage, nous croissons des Tibetan snowcock pas du tout farouches.

nepal_trek_gokyo_5lakes (10)

nepal_trek_gokyo_5lakes (22)

nepal_trek_gokyo_5lakes (22)

nepal_trek_gokyo_5lakes (22)

Ensuite, nous arrivons à récupérer un seau d’eau froide pour faire une micro toilette … Ça faisait un moment ! En effet, Tatiana ne s’est pas déshabillée depuis Thame (sauf pour changer de culottes quand même !) et dort avec son caleçon thermique et son t-shirt en laine. Chaque jour, elle ne fait donc qu’enlever son pantalon et sa polaire avant de se glisser dans son lit. Idem de mon côté avec mon t-shirt en laine …

Pendant que Tatiana poursuit son récurage et le soin de son apparence, Polo et moi jouons aux échecs (pour changer) pendant que Subash nous tire le portrait.

nepal_trek_gokyo_5lakes (22)

nepal_trek_gokyo_5lakes (22)

Nous nous sentons toujours bien, même si parfois Subash, Palman et moi-même avons un peu mal à la tête à cause du vent glacial.

J14 du trek : le 5e lac (4 990 m)

Après une bonne nuit bien au chaud malgré le givre sur les fenêtres, nous partons cette fois-ci vers le 5e lac : Ngozumba Tsho à 4 990 m. La route à travers la neige n’est pas difficile mais semble longue avec ce vent glacial.

nepal_trek_gokyo_5lakes (22)

Avant d’arriver au lac, nous apercevons l’une des plus belles vues de l’Everest. Une petite pause s’impose et un shooting photo collectif débute.

nepal_trek_gokyo_5lakes (22)

nepal_trek_gokyo_5lakes (22)

nepal_trek_gokyo_5lakes (22)

nepal_trek_gokyo_5lakes (22)

De nouveau, vous pouvez admirer les sauts de Tatiana !

nepal_trek_gokyo_5lakes (22)

nepal_trek_gokyo_5lakes (22)

Nous reprenons la marche vers ce fameux 5e lac. Une fois arrivés à destination, nous jouons à faire des ricochets et nous apprécions la vue qui entoure le lac.

nepal_trek_gokyo_5lakes (22)

nepal_trek_gokyo_5lakes (22)

Le retour à la lodge se fait sans encombre et nous passerons le reste de la journée à jouer aux cartes, aux échecs et à lire. Ces quelques jours à Gokyo et en haute altitude reste pour nous des moments magiques et inoubliables …

9 commentaires

Laisser nous un petit mot